Menu



Société

Une victime du Covid-19 à Maurice, a-t-elle voyagé à bord du même vol que la famille de Pravind Jugnauth?


Rédigé par E. Moris le Jeudi 16 Juillet 2020



Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ne cesse de clamer que son gouvernement a été exemplaire lors de la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Cependant certains faits risquent de mettre à mal cette annonce publicitaire si joliment préparée et sponsorisée. Si il est vrai qu'avec la fermeture des frontières, le pays ne connait aucun cas autochtone, simplement des cas "importés", la crise sanitaire a été semée de polémiques.

Notamment des Mauriciens toujours bloqués à l'étrangers, les employés de bateaux de croisière empêchés de rentrer au pays, le vote de la Covid-19 Act et la Quarantine Act et sans compter les affaires de corruption liées à l’acquisition de matériel dans la lutte contre la Covid-19 au profit des proches au pouvoir.

C’était un secret de polichinelle, que les politiques ont mentionné du bout des lèvres, mais jamais ouvertement ! 

L’express l’a fait à travers l’émission « Menteur Menteur » et des courriels et des documents à l’appui, a informé que le Premier ministre a gardé les frontières ouvertes pendant deux jours, exposant le pays à d’autres cas de Covid-19, uniquement pour permettre à Kobita Jugnauth et une de ses filles de rentrer au pays sans avoir à aller dans un centre de quarantaine. 

En pleine pandémie, Pravind Jugnauth garde les frontières ouvertes pour Kobita et sa fille

Kobita Jugnauth et une de ses filles, qui avaient quitté Maurice le 8 mars pour l’Europe, ont réussi à obtenir un vol pour Maurice qui devait atterrir au matin du 18 mars. Selon le plan initial, elles devaient rentrer le 22 mars. Mais des changements leur ont permis de retourner au pays à temps, soit quelques heures avant la fermeture des frontières… à bord du vol EK 701/18. 

La théorie de ses détracteurs semble se confirmer. 

Rappel des faits, le 30 mars, le Premier ministre annonce dans une conférence de presse, que le couvre - feu sera prolongé jusqu'au 15 avril. Et dans la foulée, il déclare : "J'ai fait le test... les résultats sont négatifs", affirme le Premier ministre. Il explique qu'il a visité un centre de quarantaine mais que lui et les autres personnes qui étaient là ont suivi le protocole établi par les médecins sur place.

Cinquième décès du coronavirus le mardi 31 mars à Maurice. La patient a-t-il voyagé à bord du même vol que la famille de Pravind Jugnauth?

Une question qui mérite de la transparence. Il s’agit d’un Mauricien âgé de 71 ans qui était admis à l’hôpital de Souillac depuis le dimanche 29 mars. Cet homme est rentré de l’étranger le 18 mars. Malade, il a été admis à l’hôpital le 29 mars. Il a été intubé et a été transféré à l’hôpital de Souillac par le SAMU. Son état a continué à se détériorer et il est décédé.

Maurice comptait alors cinq morts qui figuraient parmi les 144 cas personnes testées positives au COVID-19 dans l’île. 1 709 personnes étaient dans des centres de quarantaine à travers l'île et 142 personnes en isolement.

Souvenez-vous également, du vendredi 10 avril, c'est un Premier ministre qui est apparu devant la population sans cravate et les traits tirés.

Ce soir-là, Pravind Jugnauth est intervenu de son domicile, et dit s'être mis en auto-isolement par mesure de précaution, cette fois-ci, après des contacts indirects avec un cas actif de Covid-19 au bureau du ministère de la Santé. Le pays comptait 318 cas positifs de coronavirus et neuf décès.


Jeudi 16 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.