Menu



Economie

Une monnaie digitale pour la BoM


Rédigé par E. Moris le Mardi 13 Avril 2021



Harvesh Seegoolam a aussi, dans ce discours, évoqué la transformation du monde bancaire suite aux effets de la pandémie.

Il a souligné que les applications permettant les transactions d’argent, la banque numérique, l’analyse des data, l’intelligence artificielle et le télétravail ont explosé. Mais en même temps, la situation a grandement accentué les risques de cyberattaques. Il a soutenu que l’utilisation des canaux digitaux a un effet sur la hausse des délits financiers.

Désormais, les superviseurs, soit les banques centrales, doivent être capables de naviguer dans ce nouvel environnement. Il faut une balance entre réguler et soutenir l’activité économique. Pour lui, c’est la raison pour laquelle les banques centrales doivent emprunter le chemin du digital. Et d’annoncer que la Banque de Maurice, avec l’assistance du Fonds monétaire internationale, travaille sur le développement de sa propre monnaie digitale. 

Mardi 13 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.