Menu


Justice

Une loi omnibus amendant 19 législations pour se sortir de la liste noire de l’Union européenne


Rédigé par E. Moris le Mardi 23 Juin 2020



Pour atteindre cet objectif, tel dans un film de James Bond, le gouvernement s’est donné toutes les licences possibles… évidemment à l’exception de celle de tuer. Car « Tuer n’est pas jouer » bien sûr !

L’inclusion du pays sur cette liste noire a été comme tomber du ciel. Bref, du « Skyfall » ! Donc, pour éviter qu’on ne « Meurs un autre jour », le gouvernement va amender, à travers le Anti-Money Laundering and Combatting the Financing of Terrorism Bill, qui sera introduit ce mardi au Parlement, 19 législations existantes.

C’est le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, Mahen Seeruttun, qui pilote ce projet de loi. Parmi les lois qui seront révisées, notons la Banking Act, la Civil Status Act, la Companies Act, la Prevention of Corruption Act, la Dangerous Drugs Act et la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act.

Il faut savoir que la définition même de transaction suspicieuse sera revue, en fait élargie pour inclure le blanchiment et le terrorisme. Puis, il y aura un meilleur contrôle sur les maisons de jeux et aussi les dépenses liées aux chevaux de courses.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.