Menu


Société

Une curieuse façon de célébrer la semaine de la chauve-souris à l'île Maurice: abattage d'une espèce protégée et en danger


Rédigé par E. Moris le Mercredi 28 Octobre 2020

Cette espèce de grande taille, que l’on ne trouve que dans les îles de l’océan Indien, à Maurice et à La Réunion, est passée de la catégorie « vulnérable » à « en danger» sur la liste rouge de l’IUCN.



Alors que le monde célèbre les chauves-souris entre le 24 et le 31 octobre 2020, le gouvernement de Maurice a annoncé un nouveau plan pour l'abattage de chauve-souris pour la cinquième année consécutive.

Malgré de nombreux appels de The Mauritian Wildlife Foundation, des spécialistes des chauves-souris locaux et internationaux, les autorités persistent à éliminer les chauve-souris de Maurice, classées ′′en danger′′ sur la liste des espèces en danger de disparition de l'Union internationale pour la conservation de la nature. L'abattage est vraisemblablement fait pour protéger les cultures fruitières, mais fait notable ce système n'a pas été efficace pour augmenter les rendements, d'où la question sur leur efficacité. 

Rappelons que les chauves-souris sont importantes pour l'écosystème et restent les meilleurs insecticides naturels au monde, ceci sans empoisonner le sol et l'eau pour des dizaines d'années.

A noter que l'utilisation des filets d'arbres reste le moyen le plus efficace pour protéger les cultures fruitières. Sans oublier que le début de l’été coïncide avec la période de reproduction. Si le ministère a décidé d’abattre 20 % de la population, c’est sans compter les bébés chauves souris orphelins qui seront laissés à l’abandon dans la nature. Ils iront vers une mort certaine. De plus, les officiers de la SMF ne sont pas formés pour ce genre d’opération. Il y aura donc certainement des chauves-souris qui seront blessées. Est-ce qu’on les laissera agoniser ?.

On le sait lors des grands cyclones, par exemple, 60 à 80 % de ces mammifères périssent et seuls les plus robustes survivent.  Avec des chauves-souris qui seront abattues, les milliers d’autres qui sont tuées illégalement et encore les centaines qui meurent sur les fils électriques, la population risque de décliner rapidement.

La presse française, avait émis de virulentes critiques sur Maurice pour sa campagne d’abattage de la roussette en rappelant que le pays est signataire de la Convention sur la diversité biologique adoptée lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992.

Et pourtant sous la houlette désormais du nouveau ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, ce dernier sans donner des chiffres précis, a affirmé que la population des chauves-souris a «quadruplé» depuis le dernier exercice et justifie ce massacre par la baisse dans la production de fruits. 

« C’était la décision à prendre pour gérer la population de chauves-souris et veiller à ce qu’elles ne deviennent pas une nuisance et incontrôlable/ Nou tou kone ki popilasyon finn ogmante, nu mem truv zot dan centre-ville». L’abattage se fera jusqu’à la mi-décembre, entre 17h et 6h dans des terrains forestiers mais aussi des vergers.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.