Diary de Solange

" Une carte maîtresse "

Mercredi 4 Juillet 2018

" Une carte maîtresse "
Depuis la publication de l'Express sur les actionnaires et donc le financement de nos média, il y a eu quelques craquages de nerfs. Sans parler d'un vent de panique qui a soufflé sur une plateforme média et les passes d'armes qui ont suivi.  

Zinfos Moris s'est intéressé à ceux qui pensent passer à la trappe avant qu'une soudaine envie ne leur prenne de mettre de l'ordre dans leurs données auprès du Registrar. 

Vous vous souvenez de Rudy ?  Le super conseiller du Premier ministre.  Entre transferts et conflits permanents avec ceux qui s'approchent de trop près de son Maître, l'ancien journaliste et ancien rédacteur en chef, n'hésite pas à case sa petite amie, le cousin de son épouse ou son prof de français à Paris et dans les arcanes du pouvoir. 

Sur la liste des 13 conseillers de Pravind Jugnauth on y retrouve : Rendhee Veeren, membre de la famille de Rudy Veeramundar, ancien cadre chez Currimjee et un temps collaborateur chez Bizweek.   

Jonathan Lutchman, enseignant dans un collège d’état transféré comme conseiller en communication au ministère des finances et il est actuellement «  Strategic Communications Officer » au PMO. Il était secrétaire de rédaction chez Bizweek et un ami de longue date de Rudy. 

Point commun de cette garde rapprochée : Bizweek. Le machin de propagande du Parti Soleil. 

Rudy est un proche du ministre  Gobin depuis l’affaire de la bande-son de Manrakhan, la directrice de l’Icac. C'est un petit dictateur en puissance qui pensait pouvoir prendre le contrôle de l'organe de propagande de l'Etat, la MBC. 

Il a dans la foulée foiré la com de Jug Junior. Recadré puis remplacé par un autre pantin avec le nom d'une poupée Mattel, il a été mis au placard.  

Grattant sa guitare à ses heures perdues avec ses rares amis des média, ça ne l'a pas empêché de pousser ses pions dans l'ombre, en jouant sa "carte maîtresse"

Bizweek créé en 2014 est géré par Capital Publications. Directrice Lutchman-Boodhun Herrsha. 
Chiffres d'affaires du 30/06/2017 au 31/12/2017 (six mois) : Rs 1 812 545. 
Coûts administratifs : Rs  1 770 859. 
Autres dépenses : Rs 42 244. 
Perte enregistrée : Rs 3 058 

Bizweek dont l'actionnaire est officiellement Herrsha L. selon le Registrar. 

La question est la suivante : peut-on être attaché de presse ou conseiller en communication et en même temps diriger un titre de presse dans le privé, étant déjà payé aux frais de l'Etat ?  

Madame Bizweek est conseillère pour l'Attorney General puisqu'elle a signé un communiqué daté du 28 avril 2018 :
Herrsha Lutchman 
Adviser on Information Matters 
Attorney General's Office

A noter depuis peu que tous les articles de Bizweek sont signés par la réceptionniste devenue "administrator" dans un français impeccable alors qu'elle ne parle pas un mot de créole ni de français. 

N'y a-t-il pas également une possibilité de conflits d'intérêts puisque le briefing se fait au PMO ? 

Bizweek par l'intermédiaire de la directrice, devenue accessoirement conseillère de l'Attorney General, bénéficierait-elle du monopole de l’info, l’exclusivité des entretiens des VVIP ?

Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.