Menu

Société

Une campagne publicitaire de Sunny Food Canners fait réagir : "To roder to gagner...Aster to mort"


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Octobre 2021



Une campagne publicitaire de Sunny Food Canners fait réagir : "To roder to gagner...Aster to mort"
Squid Game est au coeur des esprits, mais également des polémiques. La série sud-coréenne diffusée sur Netflix cartonne à travers le monde avec une audience record de près de 900 millions de vues.

Pourtant, malgré le scénario basé sur des jeux d’enfants, la série n’est pas pour les enfants mais bel et bien pour les adultes. Mais voilà, la polémique fait rage partout à travers le monde. En effet, les enfants ont reproduit certaines scènes dans la cours de récré et la situation a failli virer au drame ! Si Squid Game peut vite devenir addictive, elle n'en reste pas moins ultra violente.

D'ailleurs, la série coréenne est interdite aux moins de 16 ans tant certaines scènes sont terribles. Néanmoins, la vigilance est de mise. Le National Computer Board mauricien est lui aussi entré dans la danse. Il a émis un communiqué jeudi pour demander aux parents d’empêcher leurs enfants de regarder cette série. Le communiqué souligne que l’engouement des jeunes pour ce film pourrait pousser certains enfants à reproduire les scènes considérées comme étant hyper violentes. 

Malheureusement, bons nombres de défis et d'extraits se retrouvent sur les réseaux sociaux, dont Tik Tok. Et l'équipe de marketing de la marque  Sunny Food Canners n'a rien trouvé de mieux à faire que de partager un mème très explicite sur leur jus, avec cet intitulé "To roder to gagner...1,2,3 SUNNY ! Aster to mort."

Publiée sur leur page Facebook, la publication a suscité de nombreuses réactions et inquiétudes des internautes s'étonnant d'une publicité adressée principalement aux enfants. De quoi faire réfléchir les publicistes qui souhaitaient surfer sur la vague Squid Game, mais qui a récolté un tsunami de critiques sur l'image de la marque.

Vendredi 22 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.