Régions Océan Indien

Une bagarre sur un bateau de pêche taïwanais en haute mer a fait deux morts et six disparus

Vendredi 22 Février 2019

Une bagarre meurtrière est survenue, mercredi, sur un bateau de pêche taïwanais qui se trouvait au nord-est de l’île Maurice dans l’océan Indien. Le bilan fait état de deux morts et six disparus.


Photo illustration
Photo illustration
Le ministère taïwanais des Pêches a annoncé, jeudi 21 février, la mort de deux membres d’équipage d’un bateau et de six personnes portées disparues à la suite d’une bagarre sur le bateau de pêche taïwanais baptisé Wen Peng.

Le bateau est localisé à 1 500 milles nautiques (près de 2 800 kms) au nord-est de l’île Maurice dans l’Océan Indien. 

Dans un communiqué, le ministère a informé que lors d’une "dispute à propos d’une sanction disciplinaire", une bagarre a éclaté lorsque "le premier-lieutenant a poignardé deux membres d’équipage". 

Deux membres de l’équipage secourus

Le capitaine du navire et cinq membres d’équipage ont réussi à se barricader dans une cabine et se sont échappés quelques heures plus tard en sautant eux aussi par-dessus bord. Ils ont pu être récupérés par des navires croisant alentours. 

Toujours six membres de l’équipage recherchés

Mais six membres d’équipage sont toujours portés disparus. Le premier-lieutenant et « trois autres membres d’équipage de nationalité étrangère » étaient toujours à bord du Wen Peng jeudi, selon le ministère.

Un navire des garde-côtes taïwanais est en route mais il n’atteindra pas la zone concernée avant 13 jours.

Taïwan dispose de l'une des plus importantes flottes de thoniers au monde et l'industrie de la pêche taïwanaise emploie plus de 160.000 travailleurs étrangers, principalement philippins et indonésiens.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.