Société

Un remboursement et non un bribe électoral, affirme Salim Muthy

Mardi 14 Janvier 2020

Il ne digère pas le fait d’être un co-défendant dans l’affaire de la plainte électorale déposée par un candidat battu du Reform Party.

Le travailleur social Salim Muthy insiste que le remboursement des plans Super Cash Back Gold et Bramer Asset Management n’équivaut pas à un bribe électoral par le gouvernement.

Il s’est exprimé lundi à sa sortie de la cour suprême. Salim Muthy est, rappelons-le, codéfendeur dans l’affaire concernant la pétition électorale logée par Preetam Seewoochurn, du Reform Party.

Ce dernier conteste l’élection d’Ivan Collendavelloo dans la circonscription no 19. D’ailleurs, Salim Muthy a lancé un appel au chef juge pour un « early trial ».

Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Janvier 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.