Menu



Justice

Un policier affirme en cour qu’il n’y avait pas de mandat d’arrêt contre les Dardenne


Rédigé par E. Moris le Lundi 24 Août 2020



La police s’enlise dans la marée noire du Wakashio avec l’arrestation des frères Dardenne.

Ce matin, en cour, un officier de police a indiqué à la cour qu’au moment où Jonathan et Josué Dardenne ont été arrêtés, la police ne disposait pas d’un mandat d’arrêt contre eux. Mais où va-t-on ?

Cet aveu fait suite à une motion des avocats des deux frères, des plaisanciers, qui voulaient des détails sur l’heure où le mandat d’arrêt a été signé. Mais il y a mieux ! Lorsque la police a interrogé les Dardenne, soit  plus de cinq heures après leur arrestation, le mandat d’arrêt n’avait toujours pas été émis.

Les avocats des deux frères ont alors affirmé que ces deux arrestations étaient illégales. En fait, il a fallu que Sunny Kumar Sewdin vienne faire une seconde déposition, non pas pour agression, comme il l’avait allégué dans sa première plainte mais pour rogue and vagabond, que le mandat d’arrêt a été émis.

Lundi 24 Août 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.