Portrait satirique

Un parrain de la drogue et des flics ripoux

Mardi 10 Juillet 2018

Kusraj Lutchigadoo était dans le collimateur des limiers antidrogue. Ce mécanicien est considéré comme le parrain de la drogue synthétique à Maurice. Il serait également fournisseur de comprimés psychotropes et dirigerait un vaste réseau auquel seraient mêlés plusieurs propriétaires de boîtes de nuit.


Cet habitant de Quatre-Bornes avait été arrêté, le 30 mars, après une descente chez ses beaux-parents, à Sewraj Road, Triolet. 

La brigade antidrogue a saisi chez lui plus d’un kilo de drogue de synthèse et plus de Rs 300 000.

La police ayant objecté à sa remise en liberté sous caution, il est enfermé au Vacoas Detention Centre où il s’échappera pour une courte escapade dans la soirée du 23 avril pour aller "prendre l’air", accompagné de policiers, avant de réintégrer sa cellule. 

Une enquête par le CCID, permettra l'arrestation de trois policiers pour complicité alléguée. 

Amitsing Narain, un des constables arrêtés :
«J’ai agi sur une base humanitaire»
 
Il nie la charge de complot qui pèse sur lui, mais le CCID le considère comme celui qui a tout orchestré pour rendre possible l’escapade nocturne de Kusraj Lutchigadoo. 

Ce n’est pas la première fois que le policier Amitsing Narain fait parler de lui. Il avait fait le buzz sur Internet. Quelqu’un l’avait filmé en uniforme, fortement alcoolisé et tenant des propos décousus et tout ceci à côté d’un véhicule de la police. Suite à ce scandale, il avait été transféré. 

Sur les images CCTV du Vacoas Detention Centre, le soir de l’escapade, on voit  Amitsing Narain ouvrir le portail pour laisser entrer un 4x4. 

Le constable Akashsing Goomany, responsable des caméras CCTV, soutient n’avoir rien vu ce soir-là, de même que son collègue Jacques Henry Fréderick Augustin. Ils ont aussi été arrêtés dans cette affaire pour complicité.

Les policiers seront libérés sous caution par la suite

Le complice Ashish Dayal de Lutchigadoo, détenu au Vacoas Detention Centre au moment des faits, s'était illustré comme celui qui avait fait tomber Gro Derek dans une affaire de 12 kilos d’héroïne. Ashil Dayal a été impliqué par la suite dans d’autres trafics illicites.

Dans la famille Lutchigadoo, Kusraj n'est pas le seul à avoir eu des démêlés avec la police. Sa mère a déjà été inquiétée dans une affaire d’escroquerie concernant la vente de terrains. Sa soeur avait été citée dans l’affaire Deelchand. L'un des frères Kelvy Lutchigadoo, a été arrêté en 2017 dans le cadre d’une enquête sur l’importation de 329 grammes de drogue synthétique. Il est toujours en détention sous une accusation provisoire de trafic de drogue.

Comme au cinéma, il y a toujours une suite quand un film cartonne au box office. Une vidéo compromettante circule et implique deux hauts gradés de la police dans une histoire de pots-de vin dans l'Affaire Lutchigadoo. Elle pourrait devenir un des meilleurs films de l'année. 

 

Rédigé par E. Moris le Mardi 10 Juillet 2018


1.Posté par FREEDOM le 12/07/2018 10:33
FREEDOM est d'opinion que cette escapade a été concoctée dans les hautes sphères politiques et exécutée avec la complicité des "top brass' de la police. Elle avait pour objectif de neutraliser (met koson) le pouvoir de nuisance d'une grande gueule politicienne. L'opération a éte manifestement une grosse réussite à en juger par le virage à 180° de la cible.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.