Menu



Justice

Un médecin conteste sa condamnation pour conduite en état d’ivresse


Rédigé par E. Moris le Lundi 25 Janvier 2021



Il s’appelle Sandeep Prayag. Il n’accepte pas le verdict de la cour intermédiaire le condamnant à une amende de Rs 50 000, le 22 décembre 2020, pour conduite en état d’ivresse. Pourtant, il avait été impliqué dans un accident ayant causé mort d’homme en 2014.

Le tribunal avait aussi suspendu son permis pour trois ans. Le Dr Sandeep Prayag avait été impliqué dans un accident fatal à Lower Vale le 12 janvier 2014. Poobarlen Pakireepillay, 24 ans, a perdu la vie. Il a évoqué six points d’appel dans sa demande d’appel, rédigé par l’avoué Jean-Christophe Ohsan-Bellepeau.

Cette fois, il est défendu par les avocats Gavin Glover et Steeven Sauhoboa. Le médecin soutient que le témoignage d’un témoin relève du « ouï-dire », qu’il ne roulait pas à vive allure et ne conduisait pas imprudemment au moment des faits. Et le Dr Sandeep Prayag de préciser qu’il ne faut pas amalgamer conduite imprudente et conduite sous influence de l’alcool.

Le médecin est d’avis que la cour aurait dû traiter l’allégation d’imprudence indépendamment. Poobarlen Pakireepillay était en route vers Port-Louis quant sa moto a été percutée par la voiture du médecin. Un alcootest effectué sur le médecin avait révélé que le médecin avait 105 milligrammes d’alcool pour 100 millilitres de sang.

Lundi 25 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.