Le journal des blogs

Un mardi parlementaire sans Premier ministre mais un «I order you out» suivi d'un walk-out

Mardi 17 Juillet 2018

La scène prête à sourire tellement c'est devenue un classique. Une Speaker hystérique face aux sales garnements de la République qui faute d'autorité ne sait faire régner le calme qu'en fichant tout le monde dehors. C'est pratique mais usant pour les nerfs de tous.


Le Premier ministre Pravind Jugnauth a pris le large loin des tracasseries et le quotidien des mauriciens. Il se balade en Europe en période estival. Des vacances qui font tiquer plus d'un car il sera absent lors des débats en deuxième et troisième lecture du Finance Bill en vue de la mise en place des mesures du Budget 2018-2019.

Qui plus est, les élus seront en vacances dès le 31 juillet et la rentrée prévue en octobre ! Niveau timing il sait au moins choisir ses dates, on ne peut lui enlever ce mérite. 

Ce mardi 17 juillet, dans l'hémicycle c'est le député Alan Ganoo qui a fait les frais d'une des célèbres crises de la Speaker. 

Dans un micmac dont ils ont le secret, il veut prendre la parole, il attend une plombe, elle s'énerve face à ses récriminations. Et v'lan quand le malotru refuse de se plier au silence c'est d'un tonitruant : «I order you out» qui résonne quitte à vriller les tympans de tout le monde. 

Alan Ganoo a donc été expulsé puis suspendu de l’Assemblée nationale pour deux séances, suite à son altercation avec la Speaker.

Le député estime que c’est une raison politique qui explique pourquoi la Speaker le prive de parole. Pour Alan Ganoo, Maya Hanoomanjee n’a pas digéré sa défaite à Savanne/Rivière-Noire lors des législatives de 2014 et le fait «systématiquement» payer au président du Mouvement Patriotique. 
«C’est pour une raison politique. Elle a une dent contre moi depuis qu’elle a été battue aux élections générales de 2014 face à moi dans notre circonscription»

Une conférence de presse a suivi avec les "nouveaux frères" : Alan Ganoo, leader du Mouvement patriotique (MP), le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le Parti travailliste (PTr) sans les ex. A savoir le MMM qui fait bande à part. 

Effectivement, le Mouvement militant mauricien (MMM) a brillé par son absence et s'est désolidarisé du walk-out. Pour rappel, le Mouvement patriotique et la bande à Ganoo sont nés d’une dissidence avec le MMM.

Si le leader des mauves continue sa rancune mal placée, Dave Kissoondoyal n'a pas hésité à montrer sa rebelle attitude en publiant dans la soirée sur sa page et le groupe du MMM un clip de Maya la Speaker avec cette phrase qui en dit long : 

"An Example of the Performance of Mrs "I order you Out"

Arvin Boolell qui a fait l'objet la semaine dernière des "crises symptomatiques" de Maya la Speaker a soutenu que «la démocratie parlementaire est bafouée semaine après semaine» et de conclure «La Speaker doit être impartiale et comprendre que l’opposition a droit à la parole.»

Chacun y est allé de ses récriminations et griefs face à la presse pour finir dans un couinement unanime :  «Le prochain Speaker doit être apolitique.»

Ça reste à voir !

Rédigé par La Mauricienne le Mardi 17 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.