Faits Divers

Un jeune homme qui a avoué deux meurtres, est recruté comme gardien de prison !

Mardi 21 Août 2018

C’est la polémique du moment ! Un jeune homme qui a avoué le meurtre de sa belle-mère et de sa sœur en 2012 vient d’être recruté comme gardien de prison.


Un jeune homme qui a avoué deux meurtres, est recruté comme gardien de prison !
Le président de la Disciplined Forces Service Commission est monté pour créneau pour indiquer que les règlements seront revus. 

Comment Avikesh Chuttooree a-t-il pu être recruté comme gardien de prison ?

Ce jeune homme de 22 ans avait, six ans plus tôt, avoué le meurtre de sa belle-mère Jayantee Chuttooree et sa petite sœur de deux ans, Ayeshna. Il avait alors 16 ans. Le drame a eu lieu le 25 juin 2012 au domicile des Chuttooree à Mare d’Albert.

À la suite d’une dispute, le jeune homme étrangle Jayantee. La petite Ayeshna est la victime collatérale. Coincée sous sa maman, elle meurt étouffée. Avikesh est le suspect numéro 1.

Sa tentative de maquiller le crime en suicide échoue. Il est rapidement coffré par la CID de Plaine-Magnien et passe aux aveux. 

Après plus d’un mois en détention, il retrouve la liberté le 31 juillet 2012. Il a dû payer une caution de Rs 75 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 200 000. Depuis, il doit se présenter tous les jours au poste de police de Plaine-Magnien entre 6 et 18 heures. 

L’enquête préliminaire a débuté en cour de Mahébourg le 4 juillet 2018. Mais deux jours plus tard, soit le 6 juillet 2018, Avikesh Chuttooree est recruté comme gardien de prison. 

Il faut préciser qu’au moment de son recrutement, le jeune homme n’avait pas encore été condamné. Donc il avait un casier judiciaire vierge. Mais cette affaire pose néanmoins un certain nombre de questions.

A-t-on su, au sein de la Disciplines Forces Service Commission, qu’Avikesh Chuttooree avait avoué deux meurtres ? Est-ce qu’une personne qui a commis un délit mais qui n’a pas encore été condamnée, donc qui est ‘clean’, peut être recrutée au sein d’un organisme telle la prison ? Que faire maintenant du jeune homme ?

Soulignons que l’administration pénitentiaire ne procède pas au recrutement des gardiens. Comme pour les policiers, cette responsabilité revient à la Disciplined Forces Service Commission.

D’ailleurs, sur les ondes radios, Sutiawan Gunessee, président de la Public Service Commission et de la Disciplined Forces Service Commission, indique que les règlements concernant les recrutements seront revus.

Rédigé par E. Moris le Mardi 21 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.