Société

Un imam modéré expulsé pour "blasphème" par Soodhun

Jeudi 21 Juin 2018

En juillet 2015, la communauté musulmane et les fidèles de la Mosquée Al-Aqsa sont sous le choc. Le Cheikh Khaled El Zant, un imam modéré et apprécié par tous, qui exerçait à la mosquée de Port-Louis, a été prié de quitter l'île Maurice. Expulsé pour "blasphème".


Cheik Khaled El Zant
Cheik Khaled El Zant
Qui a donné l'ordre de cette expulsion ? 

L'ex ministre du Logement et des terres, Showkutally Soodhun qui, selon sa propre enquête dont personne n'a fait état, déclare que "certains discours tenus par le maulana sont inacceptables. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il doit partir dans l’intérêt du pays".

Le Work Permit Committee mauricien a donc pris la décision, le 21 mai 2015, de ne pas renouveler le permis de résidence et de travail de Cheikh Khaled. 

Le Cheikh Khaled El Zant, français d'origine libanaise affirme de son côté que ces rumeurs le concernant sont "infondées, le ministre Soodhun a politisé cette affaire avec acharnement. De quel droit mêle-t-il la théologie et la politique? Ce qui est plus grave, c’est qu’on m’a accusé de blasphème et de vouloir semer la division au sein de la communauté musulmane. Ce qui est absolument faux".


Rédigé par E. Moris le Jeudi 21 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.