Société

Un dessin qui fait appel à notre humanisme, fait l'objet de menaces graves

Samedi 16 Mars 2019

Comme pratiquement tous les jours selon ses inspirations, le caricaturiste Kok dessin, propose ses dessins sur sa page Facebook mais aussi sur le site Zinfos Moris.


Ce samedi 16 mars, dans la rubrique "Un autre regard"/ "l'actualité vu par Kok", Kok dessin a proposé son regard à la suite des attentats terroristes en Nouvelle-Zélande, qui rappelons le, a fait 49 morts dont une victime mauricienne. 

Ce dessin qui fait preuve d'humanisme, avec un message d'espoir, afin que chacun se rassemble et pense à s'unir face à tous les actes de barbaries commis par des terroristes sur cette planète, fait l'objet de menaces graves.

Car il n'en fallait pas moins, pour qu'un groupe autoproclamé : "United Muslims Of Mauritius", sur sa page, menace le site et le caricaturiste avec une interprétation du dessin, d'un point de vue des plus négatifs. 

"This is the limit. Charlie hebdo Mauritius version? Legal action will be taken soon. We are giving a strict warning to the author of this nonsense, don't play with our emotion, dont play with our community, or u will have to face the consequence."

Il semble bien que le mot "United" ici soit péjoratif. Car dans un contexte aussi douloureux pour l'humanité, il y a encore des "ti l'esprit" pour voir le mal partout et menacer à tort l'auteur de ce dessin.

Des interprétations douteuses, qui ne font en aucun cas honneur à la tolérance et l'esprit de solidarité des mauriciens et encore moins à la ligne éditoriale de Zinfos Moris.

Nous rappelons à toutes fins utiles à tous ceux qui ont oublié les attentats perpétrés par des terroristes dans la rédaction de Charlie Hebdo. L’attentat contre Charlie Hebdo est une attaque terroriste islamiste perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris, jour de la sortie du numéro 1 177 de l'hebdomadaire.

C'est le premier des trois attentats de janvier 2015 en France et le plus meurtrier.

Les victimes de la tuerie sont les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, la psychanalyste Elsa Cayat, l'économiste Bernard Maris, le policier Franck Brinsolaro qui assurait la protection de Charb, le correcteur Mustapha Ourrad, Michel Renaud, cofondateur du festival Rendez-vous du carnet de voyage invité pour l'occasion, et Frédéric Boisseau, un agent de la société Sodexo, chargée de la maintenance du bâtiment.

 

Un dessin qui fait appel à notre humanisme, fait l'objet de menaces graves

Rédigé par E. Moris le Samedi 16 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.