Menu


Social

Trois personnes ont entamé une grève de la faim afin de réclamer justice sur leurs terres


Rédigé par E. Moris le Vendredi 29 Mars 2019



Trois personnes qui ont été spoliées de leurs terres sont actuellement en grève de la faim depuis hier, le jeudi 28 mars.

Elles disent être lasses d’attendre que les autorités mettent sur pied un tribunal spécial pour traiter les litiges liés aux terrains. 

Les grévistes sont tous membres de l’association Justice et Vérité. Parmi, Clency Harmon, le porte-parole. Ils se sont installés sur le parvis de l’église immaculée Conception à Port-Louis. 

« Nous nous sentons bafoués par la façon de faire du gouvernement. Dans son manifeste électoral, il nous avait promis un Land Court. Anerood Jugnauth nous l’avait promis. C’est du baratin »

Rappelons que la Land Court est l’une des recommandations de la Commission Justice et Vérité. Et même la Law Reform Commission préconisait l’institution de ce tribunal en septembre 2018. 

Depuis, les membres de l’association ont rencontré le ministre de la Justice à plusieurs reprises. Mais rien n’a été fait. 

Le super Adviser, Ken Arian n'a rien fait pour arranger les choses en leur confirmant brutalement que le gouvernement n'ira pas de l'avant. 

A noter que les personnes spoliées sont pour la plupart d’origines modestes et ne peuvent se permettre le luxe d’une action en cour.

Pour rappel en 2009, Clency Harmon, avait affirmé que la compagnie sucrière de Médine avait pris possession de 277 arpents à sa famille, à Camp-Caval, Curepipe. 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.