Menu

Société

Trois activistes consignent une « precautionary measure » contre la Special Striking Team


Rédigé par E. Moris le Lundi 7 Novembre 2022



Sale temps pour les activistes contre le régime au pouvoir. Un climat de terreur règne depuis la pluie d'arrestations arbitraires ou des accusations de trafic de drogue à l'encontre de toutes personnes n'étant pas en génuflexion devant le Premier ministre et sa politique. Après avoir tenté de censurer les internautes pas une loi scélérate, le gouvernement en place continue des méthodes de répression digne de la Corée du Nord.

Depuis l'arrestation de l'activiste engagé Bruneau Laurette et de son fils pour une supposée trafic de drogue et possession d'armes à feu, Ivann Bibi, Percy Yip et Alain Malherbe ont pris les devants en se présentant au poste de police de Moka pour une «Precautionary Measure» contre la Special Striking Team. En effet, une liste circule sur les réseaux sociaux depuis le mois d'août, où leurs noms figurent en bonne place parmi Bruneau Laurette et Akil Bissessur. Sur les dix noms figurant sur la liste, trois personnes ont déjà été arrêtées.

L’expert en affaires maritimes, Alain Malherbe affirme avoir reçu un appel anonyme, dimanche 6 novembre, d’un homme qui lui a dit qu’il sera le prochain à être arrêté car il figure sur une hit list de la police. Sur les conseils d'un avocat, une « precautionary measure » a été faite.
 

Lundi 7 Novembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H