Société

Travaux du Metro Express : Le GM vient en aide aux élèves du HSC et du SC

Jeudi 27 Septembre 2018

Un comité sera mis sur pied pour revoir le calendrier des travaux du Metro Express pour les deux prochains mois. C’est ce qu’a annoncé Nando Bodha jeudi à l’issue d’une marche pour sensibiliser la population sur l'importance de la sécurité routière, à Port-Louis.


Travaux du Metro Express : Le GM vient en aide aux élèves du HSC et du SC
L’objectif du comité est de tout mettre en œuvre pour que les élèves qui prendront part aux examens du School Certificate et du Higher Schoool Certificate ne soient pas en retard a leurs centres d’examens respectifs à cause des embouteillages provoqués par les travaux.

Et, au cas où ils le seraient, le comité devra faire des recommandations pour qu’ils ne soient pas pénalisés. 

« Avec la collaboration des ministères de l’Éducation et des Collectivités locales, nous allons prendre les mesures qui s’imposent pour que les élèves qui prendront part aux examens n’aient pas à stresser », a déclaré Nando Bodha. Le Conseil des ministres, a-t-il ajouté, doit en principe avaliser cette décision ce vendredi.

Soulignons que Cambridge, qui organise ces examens, a imposé un Key Time, c’est-à-dire des critères strictes concernant tout cas de retard aux centres d’examens. C’est ce qu’indiquait une circulaire du Mauritius Examinations Syndicate (MES), émise le lundi 24 septembre. Le MES conseillait aux élèves de sortir plus tôt de leur maison afin d’éviter les embouteillages. 

Précisons que le Key Time de Cambridge vise à réduire les risques de tricheries et ainsi éviter qu’un élève qui accuserait du retard puisse prendre le papier après que d’autres aient terminé le même examen. Donc, un certain nombre de minutes de retard seulement était acceptable. 

Cependant, l’Union of Private Secondary Education Employees (Upsee) envisageait d’organiser une manifestation si le MES campait sur cette position. 

Il semble que le gouvernement ait tranché en faveur de l’Upsee et des élèves.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 27 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.