Menu


Social

Travail illégal : 2 500 Bangladais sous le radar dans le pays


Rédigé par E. Moris le Vendredi 20 Novembre 2020



Selon la Mauritius Export Association, dont les dirigeants étaient face à la presse jeudi, il y en aurait 2 500 qui travaillerait au noir dans le pays.

C’est du moins ce qu’Arif Currimjee, le vice-président, Patrice Robert, le président, et Lilowtee Rajmun-Joosery, la directrice, ont indiqué. Pour la MExA, il n’est pas étonnant que les travailleurs bangladais disparaissent dans la nature. Il est clair, selon lui, qu’ils vont travailler au noir. Pour l’organisme, outre l’aspect économique, il y a aussi la question de sécurité nationale. 

Le MExA se réjouit aussi d’une reprise dans les exportations des produits Made in Moris. Il rappelle que, dans ce secteur, les revenus pour le troisième trimestre de 2020 s’élevaient à Rs 12,8 milliards contre Rs 12 milliards sur la période similaire en 2019.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.