Régions Océan Indien

Trafic de zamal Réunion/Maurice: Peines de prison réduites pour les 5 prévenus

Jeudi 12 Septembre 2019

Le 31 mai, au cours d'une importante opération, les gendarmes, accompagnés du GIGN et d'un hélicoptère du PGHM, avaient interpellé 6 hommes en possession de 140 kg de zamal, à l'Anse des Cascades, à Sainte-Rose.


La procureure a demandé à la cour de condamner Marc Béguin à 2 ans de prison avec maintien en détention et Jean-Claude Biclaire à 4 ans de prison avec maintien en détention.

Quant aux prévenus mauriciens, elle a demandé la condamnation de Clyde Modliar à une peine de 5 ans de prison, et une peine de 3 ans de prison pour ses complices (Louis L'Effronté, Jean-Michel Antoine, Marc Lebon). Elle a également demandé une interdiction de territoire sur le sol français aux prévenus mauriciens.

Le procès des six personnes accusées d'avoir participé à trafic de zamal entre La Réunion et Maurice  devait initialement se tenir le 5 juin dernier et avait été renvoyé une première fois au 26 juin dernier . Les avocats de la défense avaient demandé, ce jour là, un nouveau renvoi à une date ultérieure. 

En attendant cette date, le tribunal avait également maintenu les six trafiquants présumés (Marc Bequin, Jean-Claude Biclaire, Louis L'Effronté, Jean-Michel Antoine, Marc Lebon et Clyde Modliar), en détention provisoire, tous poursuivis pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Pour rappel, le 31 mai, au cours d'une importante opération, les gendarmes, accompagnés du GIGN et d'un hélicoptère du PGHM, avaient interpellé 6 hommes en possession de 140 kg de zamal, à l'Anse des Cascades, à Sainte-Rose. Ces derniers s'apprêtaient à faire transiter la marchandise, répartie dans une dizaine de sacs, à destination de l'île soeur.

Les Réunionnais impliqués :

Marc Béguin : 2 ans plus un an avec sursis. Il n'est pas maintenu en détention. Comme l'a clairement démontré son avocate Me Briot lors de sa plaidoirie, son client n'a servi qu'au transport de la marchandise. Me Briot : "Cet idiot n'a pas réfléchi. Il ne connaît personne à part son contact à Maurice. Il n'y a rien concernant le transport, l'acquisition et la détention de la drogue. Pourquoi les producteurs ne sont pas là alors qu'ils sont clairement identifiés ?"

Jean-Claude Biclaire : 1 an de prison ferme. S'il est maintenu en détention, c'est le prévenu qui a bénéficié de la plus importante réduction de peine. 4 ans de prison avaient été requis à son encontre. En effet, lors de sa plaidoirie, son avocat Me Barraco a beaucoup insisté sur le choix du parquet concernant la comparution immédiate. Selon lui, compte tenu de la complexité de cette affaire et étant entendu que seules les petites mains avaient été interpellées, il aurait été préférable de demander un renvoi à l'instruction.

Les Mauriciens impliqués :

Clyde Modliar : 3  ans (5 ans de détention avaient été requis) dont 1 an de sursis avec mise à l'épreuve. Il est maintenu en détention. 
Jean-Michel Antoine : 3  ans dont 2 ans de sursis avec mise à l'épreuve. Il est maintenu en détention.
Marc Lebon :  3 ans dont 2 ans de sursis avec mise à l'épreuve. Il est maintenu en détention.
Louis L'Effronté : 3  ans dont 2 ans de sursis avec mise à l'épreuve. Il est maintenu


Article signé la Rédaction de Zinfos974

Rédigé par E. Moris le Jeudi 12 Septembre 2019