Faits Divers

Trafic de drogue : Les Rs 13 millions d’héroïne retrouvés appartiendrait au réseau de l'ex policier Gopaul

Jeudi 18 Juillet 2019

C'est sur un terrain en fiche, au Domaine du Moulin à Goodlands dans la région de Résidence Sainte-Claire que 900 grammes d'une valeur marchande de Rs 13,6 millions d’héroïne ont été déterrés par les officiers de la brigade antidrogue lors d'une opération menée le 16 juillet. 

La drogue était dissimulée dans neuf sachets qui se trouvaient dans un sac en plastique noir. Cette drogue appartiendrait au réseau dirigé par l'ex policier Gary Daniel Bruno Gopaul. Il a été suspendu de ses fonctions depuis 2016. 

Pour rappel, le policier Gopaul avait été interpellé après que 2 kilos d’héroïne a été retrouvé sur lui après son voyage à Madagascar. Libéré en conditionnelle, il a été dénoncé par son ex-collègue, Arvind Hurreechurn qui s’était donné la mort au centre de détention de Moka.

Il a été également interpellé pour possession de deux doses d’héroïne et suite à une allégation de viol par la cousine de son épouse.

Le week-end dernier, il refait parler de lui pour la troisième fois dans une histoire de drogue. Tout remonte à la découverte de 860 grammes d’haschich, estimés à Rs 2,6 millions, sur un ressortissant français de 28 ans à l’aéroport vendredi. Le touriste avait ingurgité 38 boulettes. La drogue se trouvait dans ses parties intimes. 

Grâce aux informations qu’il a fournies aux policiers, ces derniers ont débarqué dans un hôtel dans le Nord et ont arrêté un autre passager en provenance de Paris. Il y a avait une trentaine de boulettes de haschich dans ses bagages. Il a indiqué qu’il y en avait d’autres dans son estomac. 

Un exercice de livraison contrôlée a été effectué et trois Mauriciens ont été arrêtés. Parmi, le policier Gary Gopaul. 

 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 18 Juillet 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.