Menu

Politique

Torture policière : « Il y a 5 anciens chefs juges… le GM a l’embarras du choix », affirme Bérenger


Rédigé par E. Moris le Dimanche 5 Juin 2022



Pour Paul Bérenger, Pravind Jugnauth, en tant que Premier ministre mais aussi ministre de l’Intérieur, est le premier responsable de la situation actuelle, c’est-à-dire concernant la torture policière alléguée.

« Pravind Jugnauth et son gouvernement ont pourri ou affaibli, mais davantage pourri, toutes les institutions à Maurice », a-t-il souligné. Paul Bérenger est aussi revenu sur la demande de la plateforme L’Espoir pour l’institution d’une commission d’enquête présidée par un ancien chef juge. Il a déclaré que le gouvernement a l’embarras du choix car il y a 5 anciens chefs juges disponibles. Il a aussi réitéré la demande de l’Espoir pour le départ de Heman Jangi. « C’est le seul pays au monde où nous avons un commissaire de police adjoint sur contrat. Il est déjà pensionnaire. Il doit partir », a-t-il déclaré, tout en soulignant qu’il y a beaucoup de personnes au sein de la police qui sont compétents et intègre.

Dimanche 5 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.