Menu


Politique

The Show Press Conference ou opération "barre goal"


Rédigé par E. Moris le Vendredi 14 Août 2020



A défaut de ne vouloir répondre aux questions des membres de la presse, après sa déculottée à la BBC, le Premier ministre a délégué ses ministres ce vendredi 14 août. C'est ainsi que les Mauriciens ont eu droit à une séance d'hypnose tout comme avec le National Communication Committee, dirigé par le Docteur Zouberr Joomaye, lors de la crise de la Covid-19.

La «press briefing» transformée en une farce.

Comme dans un mauvais sketch, le tout nouveau ministre du Tourisme, Steeven Obeegadoo a ciblé les interventions des membres de l'opposition en annonçant la couleur. «L'opposition fait preuve de démagogie et a mis le doute dans la tête des gens» en "pompant les mauvaises informations" dans un moment pareil. 

Steven Obeegadoo, affirme également que «le navire ne représente aucun danger majeur pour nos lagons».

De son côté, le Part time Attorney General, Maneesh Gobin, a lui annoncé qu’une « Court of Investigation », qui, selon lui, est également une Commission d’enquête, sera bientôt instituée. Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a, pour sa part, affirmé «Nou pou met tou an plas pour réparer, restaurer, reconstruire et repenser», avec une assistance financières pour les pêcheurs et plaisanciers.

L’entretien de l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam, accordé à la chaîne britannique BBC, jeudi 13 août, est resté en travers de la gorge des ministres.

Pour le ministre de l’Energie et des Services publics, Joe Lesjongard, déclare non sans ironie que cette intervention du leader du PTr sur la BBC a «terni l’image et la réputation de Maurice». Oubliant au passage que le pays n'a pas attendu l'ancien Premier ministre pour être sur la liste noire de l'Union Européenne ou impliqué dans des scandales de corruption qui ont franchi nos frontières.

Joe Lesjongard a ainsi fait remonter le temps en rappelant l'épisode des émeutes de 1999 suite à la mort du chanteur Kaya. Il trouve également inacceptable les critiques à l'égard des fonctionnaires de la part du leader du Parti travailliste. «Ou pa gayn drwa antan ki enn ansien PM ou kritik sa bann fonksioner la et ou dir si ou ou ti PM ou ti pou fou zot deor.»

Joe Lesjongard a lancé un défi : «Dir so lider lopozision vinn avec enn kestion mardi prosen lors sa deklarasion ki linn fer lor BBC-la. Lerla li a gete ki repons ki li pou gaynie».


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.