Menu

Politique

Télécommunications : Bobby Hurreeram entraine l'île Maurice dans une crise diplomatique avec la Chine


Rédigé par E. Moris le Samedi 30 Juillet 2022



Voila un qui sait mettre les pieds dans le plat ! Quand il ne fait pas le pitre, ou gesticule comme un forcené, en véritable 'insignifiant', il roule les biscottos. En pleine crise avec New Delhi dans une sombre histoire de projet de cyber espionnage, à la suite des révélations de Sherry Singh l'ancien CEO de Mauritius, Telecom, Bobby Hurreram, le ministre des Infrastructures nationales et du développement communautaire, n'a rien trouvé de mieux que de déclencher certaines hostilités inutiles avec la Chine.

Celui qui aurait pu avoir une belle carrière politique chez les communistes chinois, s'est permis sur les ondes d'une radio privée de critiquer la décision de permettre à Huawei d'être le seul fournisseur de tous les équipements de télécommunications à Maurice. En voulant attaquer à tout prix à l’ex-Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, Sherry Singh, et sauver le Premier ministre concernant un « survey » à la Landing Station de Baie-du-Jacotet; avec l'aide d'une équipe indienne, il est à craindre qu'à la suite des déclarations de Bobby Hurreeram, concernant les contrats avec la firme chinoise Huawei, celle-ci réagisse tôt ou tard.

« Quand vous réalisez que l’ex-CEO de Mauritius Telecom a livré notre pays mains et  pieds liés à Huawei et que presque 100 % de tous nos équipements de télécommunications appartiennent à un seul fournisseur… Pourquoi ? N’est-ce pas normal en tant que gouvernement responsable qu’on procède à certaines vérifications aussi chez nous ? Il n’y a rien de sinistre là-dedans. »

Bobby Hurreeram devra assumer ses responsabilités en embarquant le pays dans un conflit géopolitique, mais il a aussi ouvert la boîte de Pandore. Combien Huawei a contribué au trésor de guerre du Sun Trust ? Et dans un souci d'information, rappelons que la République Populaire de Chine et la République de Maurice ont célébré cette année leur 50e anniversaire des relations diplomatiques. Un demi siècle pour élever les relations bilatérales à un niveau supérieur, avec un accord de libre échange Maurice-Chine qui est entré en vigueur le 1er janvier 2021. Avec un abattement douanier de 94% sur des marchandises et des services. Cela concerne, par exemple, 50 000 tonnes de sucres spéciaux. 

Maurice bénéficie également des retombées des 9 programmes avancés par la Chine, et signés lors du Forum de Coopération Sino-Africaine, en 2021, au Sénégal. Cela concerne la réduction de la pauvreté, la santé, le développement de l’agriculture, la promotion du commerce et de l’investissement, la santé et l’innovation numérique, les échanges interprofessionnels et culturels, le développement vert, le renforcement des capacités, la paix, la sécurité. 

Huawei s’occupe du développement de la 5G. De ce fait, Maurice dispose déjà du plus grand portique automoteur du monde. Faut-il également souligner que la Chine est membre observateur au sein de la COI, dont le siège se trouve à Maurice?

 

Samedi 30 Juillet 2022


1.Posté par A mon avis le 30/07/2022 15:53
Il n'y a pas qu'a Maurice que les équipements Huawei, et leur monopole notamment pour la 5G sont critiqués et soupçonnés.
Le déclaration du ministre n'a rien de surprenant ni d'extraordinaire.

2.Posté par Chatwa le 30/07/2022 16:55
Sa bibitte la kroir ki mauriciens inkonpétan kouma li ek banne bachiaras kouma Pinok 19 ti Crétin é banne lézotte assassins volères magouilleurs ki finne kokin nous par milliards. Nous bisin faire zotte bourré BZD.

3.Posté par Peter le 30/07/2022 19:55
Voila que ce sinistre minitre s'attaque les foudres de la Chine....apres son PM qui s'emmele avec les mensonges concernant l'Inde.......ils se prennent pour Poutine, affaires a suivre,,,,dans 3 mois.......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.