Menu


Politique

Suspicion de bribes électorales, Irfan Rahman s'en lave les mains : «Tournez-vous vers la Cour suprême»


Rédigé par E. Moris le Vendredi 20 Novembre 2020



C’est ce qui s’appelle une fin de non-recevoir !  Alors qu'une nouvelle vidéo circule actuellement sur les réseaux sociaux, on y voit et entend le ministre Alan Ganoo intervenir lors d’une réunion à Chemin Grenier, dans la soirée du mardi 17 novembre, faire des promesses et donner des consignes de vote dans la circonscription n° 14, Savanne/Rivière-Noire en faveur du groupe Parasol, Irfan Rahman préfère ne pas s'en mêler.

Interrogé, le commissaire électoral, Irfan Rahman soutient qu’il est au courant et que «Si des personnes estiment que c’est un bribe électoral, il faut qu’elles se tournent vers la Cour suprême, seule instance à en juger. Les articles 64 et 65 de la Representation of People Act parlent de cas de corruption électorale, mais c’est la Cour suprême qui doit trancher.»

Soorojdev Phokeer et Irfan Rahman, deux marionnettes à des postes clés de la démocratie

Rappelons que le ministre du Transport évoque de nouveau des recrutements, plus d’une centaine, dans certains organismes tombant sous sa responsabilité, la CNT et tout ce qui touche aux taxis. Et l’on ose dire que le gouvernement ne s’ingère pas dans la campagne électorale dans le cadre des villageoises qui se tiendront ce dimanche 22 novembre ! C’est une farce…



 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.