Menu



Environnement

Sur la plage publique de Belle Mare, remplacement des filaos pour lutter contre l’érosion


Rédigé par E. Moris le Vendredi 12 Février 2021



Quand nos plages s’en vont, c’est notre mémoire de Mauriciens qui s’efface. Menacées par l'urbanisation et le tourisme, un quart des côtes de l'île Maurice est en mauvaise santé. Montée du niveau de la mer… Le littoral mauricien change à vue d’œil, parfois brutalement. Et c’est en grande partie à cause de l’activité humaine. Des plages pourraient même disparaître d'ici quelques années. 

Afin de lutter contre l’érosion côtière sur la plage publique de Belle Mare, le ministère de l'Environnement a entrepris de remplacer les filaos (casuarinas), qui sont des arbres exotiques, mais ne sont pas adaptés à nos plages car ils ne retiennent pas le sable.

Une collaboration avec le Service Forestier du Ministère de l'Agro-industrie et sécurité alimentaire qui s'étalera sur une période de deux ans. Les nouvelles plantations d'arbres endémiques seront plantées et clôturée sur une zone de 400 mètres de long et 15 mètres de large. Des arbres/arbustes comme les veloutiers verts, veloutiers d’argent, Baume de L'Ile Plate, Ste Marie parmi d’autres, qui sont endémiques et adaptés à la zone côtière, vont être plantés.

Des projets similaires sont actuellement en cours sur les plages publiques de  Flic en Flac et Le Morne.
 

Vendredi 12 Février 2021


1.Posté par Yan le 13/02/2021 05:53
Et si vous empêchiez les bagnoles d'aller se garer toujours plus près de l'eau en déposant ses ordures au passage ?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.