Menu


Politique

Sunil Dowarkasing, ancien militant de Greenpeace : "On aurait pu éviter ce drame"


Rédigé par E. Moris le Dimanche 16 Août 2020

Le MV Wakashio qui s’est échoué au large de l’île de Maurice, le 25 juillet dernier, transportait environ 4 000 tonnes d’hydrocarbures. en raison d’une fissure sur sa coque, le navire a fuité, laissant répandre plus d’un millier de tonnes de fioul dans l’océan.



Une marée noire n’a cessé de s’étendre, remontant le long de l’île Maurice, après le naufrage du vraquier MV Wakashio.

Invité d’Europe 1vendredi dernier, Sunil Dowarkasing, consultant sur l’environnement à Maurice, s’est exprimé sur cette lutte contre la marée noire sur la côte sud-est de l’île. L’ ancien militant Greenpeace regrette la réaction tardive du gouvernement, alors qu’"on aurait pu éviter ce drame".

Sunil Dowarkasing a affirmé que le navire japonais s’est échoué dans un endroit "très prisé" près de deux sites protégés. Il a affirmé que la biodiversité, qui est une richesse de l’île Maurice, est en péril. Tout est désormais en œuvre pour protéger l’environnement marin, mais la nature ne se remettrait pas complètement, selon ses dires.

"Les impacts de cette pollution viendront avec le temps"

"Les séquelles viendront avec le temps", a prévenu le consultant sur l’environnement. Pour lui, il est encore trop tôt pour évaluer la gravité de la situation. "A la surface, quand on aura ramassé toute l’huile, ça aura l’air normal. Mais en profondeur, les impacts de cette pollution viendront avec le temps".

 



1.Posté par nanou le 16/08/2020 15:20
dans le nettoyage "artisanal", attention aux risques de toxicité chimique des hydrocarbures, cutanés et respiratoires, qui sont élevés ! mesures de prévention indispensables qui ne semblent pas respectées au vu de cette photo : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-hydrocarbures

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.