Portrait satirique

Sudhir et sa visite express au CCID

Lundi 3 Septembre 2018

L'histoire est peu banale, lors d'un mariage le 22 juillet, un photographe aurait été giflé !

Mais pas par n'importe qui ! Par le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers himself !

Alors que le photographe couvrait le mariage dont les prestations étaient requises, il a été pris à partie par les gardes du corps du ministre, puis rejoint par le ministre des Services financiers. 

V'lan ! Le ministre lui colle deux gifles !  

Une plainte a été logée par le photographe à la police de sa localité. Les enquêteurs du Central CCID après avoir entendu les divers protagonistes dans cette affaire, avaient fixé la date de la convocation du ministre pour le jeudi 9 août prochain.  

Sauf que l'interrogatoire avait été renvoyé en raison de l'indisponibilité de l'avocat du ministre. 

Siddhartha Hawoldar, avocat de Sudhir Sesungkur, a expliqué les raisons pour lesquelles la police a tardé avant de prendre la version de son client.

« C’est simplement parce que je n’étais pas au pays. Je remercie la police pour sa patience et sa coopération », a-t-il déclaré, tout en indiquant que le ministre a complété sa déposition (under warning) et que les policiers l’ont autorisé à partir.

Et pour conclure, car les histoires ont toujours une belle fin dans le gouvernement Lepep...

Sudhir Sesungkur ; « La police voulait avoir ma version. J’ai dit ce que j’avais à dire. Tout s’est très bien passé »

La Rédaction de Zinfos Moris souhaite savoir si le Premier ministre réagira face à celui qui vient de le détrôner dans le rôle de Lucky Luke ! 

 

Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.