Menu



Environnement

Sud-est de l’île Maurice : Un nouveau hôtel 4 étoiles de 200 chambres à Le Bouchon


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Novembre 2021



Le Bouchon, petit village du sud-est de l’île Maurice est appelé à connaître un nouveau développement  avec le « Smart City » du même nom que pilote le groupe Curzon Investments Ltd.

Lors d’une rencontre à Londres avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, Martin Brage, Directeur général de Curzon Investments Ltd, a confirmé l’intention de son groupe de s’implanter à Maurice avec un nouveau hôtel 4 étoiles de 200 chambres à Le Bouchon.  

En effet, après avoir participé à la COP26 à Glasgow, en Ecosse, le Premier ministre, s’est rendu à Londres où il a eu de nombreuses rencontres d’ordre diplomatique et de prospection d’investissements, entre autres, sous l’égide de l’Economic Development Board (EDB) dans l’optique de promouvoir Maurice comme un centre d’affaires, de la finance et de production compétitif et attrayant pour les entreprises britanniques. 

C'est ainsi que Pravind Jugnauth s’est entretenu avec le Directeur général de Curzon Investments Ltd, M. Martin Brage, qui a exprimé son intérêt de s’implanter à Maurice, avec, notamment, le développement d’un Smart City à Le Bouchon dans le sud de l’ile. Des investissements de l’ordre de Rs 14,4 milliards qui comprendront, un hôtel 4-étoiles de 200 chambres, un centre commercial, des bureaux et des installations sportives. 
 


Mardi 9 Novembre 2021


1.Posté par Caro le 09/11/2021 12:13
Lors d’une rencontre à Londres avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, Martin Brage, Directeur général de Curzon Investments Ltd, a confirmé l’intention de son groupe de s’implanter à Maurice avec un nouveau hôtel 4 étoiles de 200 chambres à Le Bouchon.
Et voilà comment on lutte contre la pollution, le réchauffement climatique?
Et notre gouvernement veut aussi des sous de la COP26 . Ils sont devenus fous ou quoi… tout et son contraire!!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.