Menu

Politique

Stéphanie Anquetil : « To pa o kouran mem... to continue voyaze dan Dubai »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 27 Octobre 2022

V'lan en pleine tronche ! Ce jeudi 27 septembre, le leader de l'opposition a été très bien inspiré de maintenir une Private Notice Question (PNQ) sur le cas du nourrisson de deux mois, pensionnaire du Shelter l’Oiseau, à Cap-Malheureux.



Admis à l’unité des soins intensifs, ce bébé né prématurément et abandonné à la naissance est actuellement dans un état critique. La ministre de l’Égalité des Genres, Kalpana Koonjoo-Shah a été acculée de questions. Le 27 juillet, il avait été remis à la Child Development Unit et le 9 septembre, il a été prise en charge au Shelter l’Oiseau du Paradis, dirigé par le National Children Council. La ministre a annoncé la mise en place d’un Fact Finding Committee (FFC), constitué entre autres de représentants du ministère, du National Empowerment Foundation.

Tamtam : 11 ministres se sont envolés après la réouverture des frontières 

Toute mielleuse dans ses réponses, Kalpana Koonjoo-Shah ne s'attendait pas à la pique de la députée travailliste à son égard : «To pa okouran mem... to kontign vwayaze dan Dubai mem.» Stéphanie Anquetil a demandé à la ministre si elle était au courant, avec photos à l'appui, qu'il y a un manque de stérilisateur de biberon, d’hygiène et des toilettes insalubres. Piquée au vif, Kalpana Koonjoo-Shah a répondu qu’elle ne répondra pas.  « Je ne peux pas commenter des bouts de papier dont l'opposition a l'habitude de brandir. » Selon elle, il lui faut authentifier ses infos.

Rappelons qu'après deux confinements où les poches sont vides en raison de la hausse des prix, le ministère de l'égalité des sexes et de la famille a coûté aux contribuables, Rs 677 000, concernant sa "mission" à Dubaï, à l'occasion de la quatrième édition de l’«International Women Entrepreneurs Show». Le billet de la ministre a coûté Rs 191 500 et elle a perçu un «per diem» de Rs 131 516 pour ces deux jours. 

Jalsa au Dubaï Expo 2020 : les chiffres qui choquent

Jeudi 27 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.