Politique

Stephan Toussaint : «Ramgoolam pas konn fer narien a part gorer lor Pravind, par contre nou tou koner li enn gran coureur »

Dimanche 13 Octobre 2019

Lors du congrès de l’Alliance Morisien au No 12 (Mahebourg/Plaine Magnien) ce dimanche, après les flatteries d'usage dont il a pris l'habitude envers son leader, Stephan Toussaint, le ministre sortant de la Jeunesse et des Sports, a pris  la parole en critiquant sévèrement Navin Ramgoolam, qui selon lui, avait d'autres priorités que les jeunes et le sport.

Un peu comme l'hôpital qui se fout de la charité, c'est un Toussaint ridicule qui affirme : « À part gorer lor Pravind Jugnauth, Navin Ramgoolam pas konn fer narien. Mais par contre nou tou koner li enn gran coureur. »

Nous lui rappelons que le ministre des Services financiers sortant, Sudhir Seesungkur, a fait une sortie en règle contre les nouveaux candidats et le leader MSM lors d’une réunion nocturne à Caroline : «Ce n'est pas par kopie slogan Sarkozy, pran style Modi, pran star ou pou kass grand pake».

La gifle de Sesungkur au MSM : « Zordi pe amenn chanteur. Pe amenn segatier. Pe amenn novice. Bann comedian. Bann showman.Koumadir parleman pou vine enn concert».

Le ministre des Sports a sans doute omis le clip plagié par l'agence Grey Mauritius lors des jeux des îles. Un clip payé par les contribuables mauriciens et dont personne n'a plus entendu parler d'un quelconque remboursement.

Stade Georges V : Une rénovation au coût de de Rs 94 949 475 qui fait plouf !

Toussaint est allé jusqu'à faire la comparaison des tableaux de médailles des derniers JIOI avec l'ancien régime : « En  2007, 35 médailles d’or. En 2011, 38 médailles d’or. Nou Koné ki sanla ti PM. »Il a rappelé que l’île Maurice a ramené 92 médailles d’or en 2019. Cela n’est pas le fruit d’un hasard selon lui.

« Nou ena enn Premier minis ki deza sportif. Akoz sa li finn encouraz nous bann athlètes. Li finn donn zot Rs 70 millions. Ramgoolam pas ti interressé ar tou sa li. »

Rédigé par E. Moris le Dimanche 13 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.