Menu



Société

[Stefan Gua] Vaccination et santé publique : Le devoir de réserve de l’État et de ses représentants


Rédigé par E. Moris le Lundi 22 Mars 2021

Rezistans ek Alternativ soumet des réflexions sur le rôle et devoir de l’État en situation de crise inédite.



L’État et ses représentants ont un devoir de réserve et d’humilité dans ce moment difficile et inédit où nous nous trouvons et où personne ne peut prétendre avoir la science infuse.

Il est inopportun de venir faire de la démagogie avec des slogans ‘Sel Solision Vaksinasion’ ou encore adopté une attitude méprisante et hautaine pour répondre à la critique. En ce faisant les représentants de l’État ne font que dissuader plus de personne à se faire vacciner dans un moment ou la confiance envers le gouvernement est au plus bas à Maurice.

Que Maurice connaisse une deuxième vague de Corona Virus n’a rien d’exceptionnelle et était prévisible. On peut toujours revenir sur ce que nous aurions pu mieux faire, mais cela ne sert à rien là. Ce qui importe c’est ce que nous faisons maintenant. Comment avançons-nous comme une société et un pays pour sortir de cette crise et en cela le rôle de l’État y est central.

C’est bien en moment de crise que l’État dévoile sa véritable nature. Nous nous souviendrons de l’attitude de l’État une année de cela face à la première vague de Corona Virus.

Un État en déroute basculant dans un totalitarisme et qui décida unilatéralement de la fermeture des centres de distribution alors même que plusieurs Mauriciens se trouvaient sans provision. Un État qui ferma le parlement et demeura hermétique aux propositions du peuple, notamment du collectif Konversasion Solider qui obtint une rencontre avec le Premier Ministre et lui soumit une liste de revendication.

Un État désolidarisé de ces Mauriciens qui vivent au jour le jour de par la nature de leurs activités. Un État ou la police usa de violence filmée et diffusée pour terroriser les Mauriciens jusqu’à chez eux. Un État qui enleva les droits des travailleurs et qui s’aplatît complètement face aux lubies des oligarques.

Dans cette première vague de Corona Virus, il est aussi bon que les Mauriciens se souviennent se l’attitude du patronat qui, aux antipodes des Mauriciens solidaires des uns et des autres, pensèrent eux à maintenir leurs privilèges, leurs profitabilités et le retour au plus vite et dans n’importe quelle condition à leurs affaires quitte à abaisser les conditions de travail, à licencier, à mettre la population à risque ou encore à faire main basse sur les fonds publics.

Sans les interventions de plusieurs organisations telles le collectif Konversasion Solider qui organisa la première manifestation post-confinement le 11 juillet, le gouvernement de Pravind Jugnauth aurait cédé aux fantasmes du secteur privé et nous n’aurions pas eu ces gardes fous qui ont fait barrages aux licenciements massifs et abaissement total des conditions du travail.

Formulaire de consentement: indignes d’un État respectueux de ses citoyens

Il est cependant triste de constater qu’une année après, le gouvernement de Pravind Jugnauth semble ne pas avoir tirer les leçons de ce qui pousse toujours à la gronde populaire dans ce pays. Lui et son gouvernement agissent toujours de façon unilatéral et non-solidaire envers le peuple.

Même si Rezistans ek Alternativ préconise la vaccination comme moyen pour lutter contre la pandémie du Covid-19, certaines clauses du formulaire de consentement à la vaccination contre Covid-19 émanant du Ministère de la Santé sont totalement inacceptables et indignes d’un État. Le peuple a bien le droit dans ce cas de demander au gouvernement de revoir sa copie. Le peuple n’est pas bête et a tout à fait le droit à des réserves tout en ayant le droit de se faire vacciner ou non.

Les clauses 5 et 6** du formulaire de consentement n’est rien d’autre qu’une obligation de renoncement des droits individuels que l’État impose aux citoyens si ces derniers veulent avoir accès aux vaccins. Quel que soit la situation ou les engagements pris, aucun État ne devrait se poser en représentant du ‘Big Pharma’ contre l’intérêt de son propre peuple. Pathétiquement, les clauses du formulaire de consentement et les propos du ministre Maneesh Gobin semblent beaucoup plus en adéquation avec les valeurs et intérêts des lobbies pharmaceutiques globales que du peuple qui l’a élu.

Les clauses de renoncement dudit formulaire posent des sérieux problèmes quant aux soins et protections que l’État assure jusqu’à présent aux citoyens, notamment à travers la notion de ‘Welfare State’ qui comprend les services de santé public, les pensions d’invalidité et autres.

C’est pour cela que Rezistans ek Alternativ demande à ce que :

a) le Ministère de la Santé enlève les clauses 5 & 6 du formulaire de consentement à la vaccination contre le COVID-19 ;

b) l’État n’appose aucune condition qui viole ou qui pousse les citoyens au renoncement de leur droit pour accéder aux vaccins Covid-19.

Rezistans ek Alternativ invite aussi l’État à changer son fusil d’épaule et d’adopter des mesures exceptionnelles de protection de son peuple dans ce moment inédit et non de se défiler face à ces responsabilités comme il est en train de le faire à présent.

Rezistans ek Alternativ préconise donc la mise sur pieds d’un Special Post-Covid-19 Vaccination Trauma Scheme qui assurera le soutien de l’État à toute personne ayant accepté de faire le vaccin Covid-19. Ce plan de soutien pourra offrir un filet de sécurité à toute personne ayant consenti à faire le vaccin tout en récoltant les informations nécessaires en cas de manifestation des symptômes post-vaccination qui saura aider dans l’amélioration de la lutte anti-Covid-19.

Rezistans ek Alternativ demande à ce que l’État rassure aussi toute personne ayant fait le choix de ne pas se faire vacciner qu’elle ne peut être pénalisée d’aucune façon ni être lésée de ses droits que cela soit en tant que citoyen et/ou travailleur.

Sortir de la logique systémique destructrice.

Dans la même ordre d’idée, Rezistans ek Alternativ condamne le slogan mal inspiré et non-fondé de Steven Obeegadoo ‘Sel Solision Vaksination’.

Aujourd’hui il est clair que l’origine animale du virus pointe la responsabilité première au système dans lequel nous sommes. Un système qui ne s’impose aucune limite à la course au profit et qui ne respecte d’aucune façon la vie dans son ensemble. Un système qui transforme le monde en un vaste marché ou les commodités voyagent d’un bout à l’autre de la planète et mettent les êtres humains et la planète à risque pour le profit d’une poignée de riche.

Un système qui transforme toute vie animale en chair concentrée dans des fermes avec des risques de maladie multiple transmissible à l’humain. Un système qui ne s’impose aucune limite dans la destruction des écosystèmes et de la nature et qui envahit de plus en plus les espaces sauvages quitte à y détruire la vie et passer les pathogènes qui s’y trouvent aux humains.

Un vaccin ne résoudra pas les bêtises aujourd’hui mortelles de ce système. Ce sera un palliatif qui nous accordera un peu de répit pour nous permettre de nous éloigner de ce model destructeur si nous nous en donnons les moyens.

En cela à Maurice, le gouvernement de Pravind Jugnauth et le gros capital nous ont fait perdre une année précieuse. Les scandales de tout genre impliquant membre du gouvernement et leurs proches ; la mauvaise gestion de la crise du Wakashio ; l’affairisme de l’État et des élus ; l’entêtement du secteur privé à retourner aux affaires au plus vite et à maintenir leur profits et privilèges alors même que le monde est à l’arrêt sont autant de facteurs ayant empêché la tenue des réflexions profondes pour repenser notre société. Plusieurs propositions et réflexions ont déjà été faite par le collectif Konversasion Solider lors de la première vague du Corona Virus à Maurice et par d’autres organisations et personnes. Malheureusement les agissements de l’État de Pravind Jugnauth les ont relégués au second plan et nous nous retrouvons aujourd’hui à la case départ.

Les bases pour une république de Maurice solidaire : Nouvo Moris

Aujourd’hui la situation nous impose de vite nous atteler à réorienter notre vivre ensemble afin d’assurer une vie meilleure pour les générations à venir. Pour cela nous devons jeter les bases pour une république de Maurice où :

 la vie et la protection de la vie y est centrale ;
la protection de tout individu, de leur qualité de vie et la sauvegarde de leur emploi y sont centrales ;
l’utilisation des fonds publics se fait en toute transparence et dans l’intérêt du peuple ;
la participation citoyenne dans les décisions d’intérêt public soit omniprésente ;
la solidarité nationale, le mauricianisme et le soutien aux plus vulnérables aient une place prépondérante ;
il y a un réel renforcement du secteur public capable d’assurer au mieux les services et soutiens de l’État aux citoyens ;
l’économie est orientée vers les besoins réels du peuple afin que nous soyons plus résilient face à une nouvelle pandémie ;
notre relation avec le vivant, nos écosystèmes, notre terre, notre mer se doit d’être plus respectueux afin d’assurer au mieux la reproduction de la vie et un vivre ensemble basé sur ce qui est vivant.
C’est pour cela que Rezistans ek Alternativ demande au gouvernement de Pravind Jugnauth et à l’État de rectifier le tir et adopter un nouveau paradigme allant dans le sens de l’ouverture et de l’écoute et de mettre en place les ‘Assisses Citoyennes Nationales’ dans chaque circonscription. Ces assisses seront un espace de réflexion et de participation du peuple au devenir de la nation Mauricienne pour un ‘Nouvo Moris’.

C’est en ce sens que Rezistans ek Alternativ lance un appel à tous ses alliés au sein du collectif Konversasion Solider et tous les citoyens épris de solidarité. S’il y a une chose que Wakashio nous a appris, c’est bien que face à l’échec de l’État il incombe aux citoyens et forces agissantes de la société de prendre les choses en main pour le salut du pays, de ses trésors vivants et du peuple.

 

Lundi 22 Mars 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 22/03/2021 07:25
1_ Sel Solision Vaksinasion
2_ qd vous dites ETAT , dites plutot GM
c'est le GM qui gere l Etat , c'est de GM de pinok19 qui est responsable
du bon (rare) et du mauvais (de pire en pire..)
attaquez les sinistres du GM pinok19 en tete !

mais la Sel Solision Vaksinasion !!!!
helas ON nous impose un vaccin non agrée, et non apte contre les variants contrairement à ce que pretend le sinistre

2.Posté par Yan le 22/03/2021 10:34
La vaccination est une option basée sur la chance ! Un pari sur votre santé.
Non, Cela n'est pas la seule solution. Nous pourrions aussi vivre avec. Et il le faudra. La vaccination ne fera pas disparaître la Covid.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.