Menu


Politique

Sorry bann Rodriguais, zot pas pou kapav challenge nou ti bustop Rs 798 934,90


Rédigé par E. Moris le Vendredi 26 Octobre 2018



Proud Mauritian. Abribus de Albion. Photo prise le 15/6/2018 @ Zinfos Moris
Proud Mauritian. Abribus de Albion. Photo prise le 15/6/2018 @ Zinfos Moris
Le moins qu'on puisse dire c'est que le mardi 23 octobre, à l’Assemblée régionale de Rodrigues ( la huitième séance pour l’année en cours), tout comme à Maurice, les séances ont permis de révéler de l'argent publique jeter à la poubelle !

Trente-sept ralentisseurs ont été installés à travers l’île, alors que la topographie permet difficilement de rouler vite.  

Sans parler du coût, jugé exorbitant, de l’installation de ces ralentisseurs : Rs 2 774 000. Dix-neuf de ces trente-sept ralentisseurs ont coûté, chacun, la somme de Rs 146 000.  

Sorry bann Rodriguais !

L'abris bus cinq étoiles fait en bois et feuilles de tôles à Mont Plaisir au coût de Rs 798 934,90 est entré dans l'Histoire du pays !

Sans compter Rs 3 millions pour la rénovation de l’avenue Waterlily et Rs 1,5 million pour celle de la rue des Sardes où des nids-de-poule sont toujours présents…

Sans surprise, l'abribus est déjà abîmé ! Le nom de l'entreprise qui a obtenu ce contrat en or n'est toujours pas dévoilé. Est-ce à cause de ses liens de parenté avec une ministre du gouvernement ?  

Pourtant d'autres contrats ont suivi, puisque la municipalité de Quatre-Bornes leur avait déjà accordé un joli budget pour le "lifting"  de la foire, sans parler des travaux de drains dans différentes villes. 

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Assemblee-regionale-de-Rodrigues-expulsion-questions-a-polemique-et-revelation-a-la-pelle_a2149.html

https://www.zinfos-moris.com/L-image-du-jour-le-gaspillage-des-fonds-publics-a-l-honneur_a35.html


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.