Politique

Soodhun ou l’art de mettre les pieds dans le plat

Samedi 20 Juillet 2019

Le dentiste Ismaël Rawoo sur la gauche de la photo entouré entre autre de Samad Gunny, agent politique qui a retourné sa veste récemment et de l'ex ministre Soodhun lors d'un dîner en l'honneur de l'ambassadeur saoudien.
Le dentiste Ismaël Rawoo sur la gauche de la photo entouré entre autre de Samad Gunny, agent politique qui a retourné sa veste récemment et de l'ex ministre Soodhun lors d'un dîner en l'honneur de l'ambassadeur saoudien.
Encore une bêtise de Showkutally Soodhun ! Mieux que Mister Bean… Et encore une fois, il a dû venir désamorcer une bombe qu’il avait lui-même fabriquée et dégoupillée.

« Je n’ai pas présenté Ismaël Rawoo comme candidat aux prochaines élections », a-t-il déclaré dans une radio qui… souvent lui permet de se dédouaner.

Le député et président du MSM a expliqué qu’il était certes à Camp-Diable vendredi… mais dans le cadre d’une rencontre concernant le prochain pèlerinage du hadj. Et selon certains médias, il aurait présenté le dentiste Ismaël Rawoo comme le prochain candidat du MSM dans la circonscription no 13.

Si le dentiste Ismaël Rawoo qui a eu droit un joli portrait bien léché du même média où l'ex ministre Soodhun a ses entrées, sa biographie ne semble pas tout à fait correspondre à la réalité. Bien qu'il soit de plus en plus présent dans les réunions de la circonscriptions du président MSM.

Il est vrai que le MSM est tellement désespéré en termes de candidats qu'ils promettent des investitures à tous les professionnels ou des gens qui ont une "notoriété"...Des syndicalistes ont reçu cette promesse, des médecins, des jeunes avocats et d'autres encore.

Et Showkutally Soodhun de souligner que c’est tout de même le leader du parti qui a prérogative de présenter un candidat. Espérons qu’avec cette énième bêtise, le maladroit Soodhun n’a pas enterré les chances du dentiste.

Rédigé par E. Moris le Samedi 20 Juillet 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.