Menu



Politique

Soodesh Callichurn modifie son discours sur la STC


Rédigé par E. Moris le Mercredi 17 Février 2021



Il ne s’agit plus de prendre des sanctions. Ni tellement de mettre de l’ordre.

Dans un récent entretien de presse, Soodesh Callichurn, nouveau ministre du Commerce, a changé son fusil d’épaule. Il a modifié son langage et rengainé son fusil. Déjà, il affirme qu’il ne s’est pas rendu au siège de la State Trading Corporation. Il n’a fait qu’avoir une réunion avec le président du conseil d’administration de la STC, le Dr Ramchandra Bheenick. Elle a eu lieu au siège du ministère du Commerce.

C’est cette réunion qui a permis au ministre Callichurn de prendre connaissance des dossiers en suspens. Plus question de sanction ! Il affirme que désormais il faut « des procédures mieux établies pour rendre l’Emergency Procurement plus transparent ». De plus, c’est l’Icac qui fera le nécessaire en cas de fautes. Cela, en entamant des poursuites. Le ministre ne sanctionnera pas. Et pour ce qui est de mettre de l’ordre, Soodesh Callichurn soutient désormais qu’il y a une loi en place sur les exercices d’appels d’offres et qu’il faut suivre les paramètres. Soodesh Callichurn a perdu son côté matamore en quelques jours seulement. Comment l’expliquer ?

Mercredi 17 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.