Menu

Faits Divers

Son plan à trois tourne à l’escroquerie


Rédigé par E. Moris le Samedi 11 Février 2023



Il salivait à l’idée de faire l’amour à deux femmes en même temps. Mais il s’est fait arnaquer. L’affaire fait grand bruit. L’entrepreneur de 37 ans a porté plainte à la police.

Il affirme qu’une femme de 33 ans et un homme de 51 ans ont tenté de l’escroquer d’une somme de Rs 200 000. Cela, après qu’ils aient menacé de poster des photos et vidéos de lui, nu, sur les réseaux sociaux. Les deux escrocs présumés ont été arrêtés. Ils seraient passés aux aveux. L’entrepreneur a l’habitude de retenir les services de personnes pour ses chantiers. Il affirme qu’il avait recruté une habitante de Petite Rivière qui a commencé à lui faire des avances.

À un certain moment, elle lui a dit qu’elle voulait passer du bon temps avec lui et a suggéré l’idée qu’une de ses amies pourraient se joindre à eux. Rendez-vous a été pris dans un pensionnat en octobre. Ce jour-là, les trois se sont retrouvés dans une chambre. L’entrepreneur a pris une douche. Mais en sortant de la salle de bains, il a vu deux autres individus, deux hommes, qui étaient là. Ils l’ont filmé alors qu’il était nu. Ils lui ont réclamé de l’argent, menaçant de poster les vidéos sur les réseaux sociaux s’il ne remettait pas les Rs 200 000. L’homme a refusé. Il a porté plainte. C’était en octobre. Il y a quelques jours, la femme de 31 ans et son compagnon de 51 ans, un maçon, ont été arrêtés. Ils ont indiqué que c’est pour rembourser leurs dettes qu’ils ont ait cela. Ils seront poursuivis pour extorsion. Quant à l’autre femme, elle aurait déjà quitté le pays.

Samedi 11 Février 2023


1.Posté par Varoon le 13/02/2023 21:31
Il a bien fait en refusant de payer et en déposant plainte. Il n'y a aucune honte à avoir une vie sexuelle entre adultes consentants. Ceux qui devraient avoir honte, ce sont les escrocs

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H