Menu

Société

Slovène : Le Premier Ministre Janez Janša blanchi pour ses réunions à l'île Maurice


Rédigé par E. Moris le Lundi 28 Février 2022



Cette affaire avait été évoquée par la rédaction de Zinfos Moris l’année dernière. La Commission pour la prévention de la corruption a blanchi le Premier ministre Janez Janša pour ses rencontres avec un lobbyiste et un homme d'affaires bien connus lors de ses vacances sur l'île Maurice, alors qu'il était encore chef de l'opposition.

La Commission a déclaré aujourd'hui qu'elle n'avait constaté aucune violation de la législation anti-corruption dans les fréquentations de Janez Janša avec le lobbyiste Božo Dimnik et l'homme d'affaires Andrej Marčič à l'île Maurice, et qu'elle avait donc classé l'affaire. Elle n'a pas non plus établi de violations en matière de marchés publics dans le cas de la société informatique de Marčič, mais elle a émis quelques recommandations.

Janez Janša our le Pravind Jugnauth Slovène

Des photos montrant Janša en compagnie du couple à l'île Maurice en 2003 ont été publiées l'été dernier par le portail web d'information Necenzurirano. Le diffuseur commercial POP TV a ensuite publié des photos montrant Janša sur le yacht de Marčič en 2016. Janša était un leader de l'opposition à ces deux occasions. Les médias avaient émis l'hypothèse que les mondanités auraient pu être litigieuses parce que la société de Marčič, Integralis, a remporté en 2020 le contrat attribué par le secrétariat du gouvernement pour la refonte d'une base de données et la fourniture d'équipements systémiques et informatiques spécifiques. Dimnik est un lobbyiste de premier plan, dont la fille possède un important fournisseur de produits médicaux.

La commission a déclaré qu'elle n'avait constaté aucune violation de la loi sur l'intégrité et la prévention de la corruption dans les contacts de M. Janša avec les deux hommes d'affaires, dans la conclusion d'un contrat avec Integralis ou dans le transfert du siège du consulat à l'île Maurice.

Lundi 28 Février 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.