Justice

Siddick Chady et Prakash Maunthrooa : COUPABLES

Mercredi 13 Novembre 2019

Enfin un dénouement dans l’affaire Boskalis. On commençait à penser que ce procès allait durer ad vitam eternam !

Ce mardi, 13 ans après les faits, la magistrate Wendy Rangan a rendu son verdict en cour intermédiaire. Elle a déclaré Siddick Chady et Prakash Maunthrooa, les deux accusés, coupables. Siddick Chady est condamné pour corruption et Prakash Maunthrooa pour complicité. Toutefois, leur sentence sera connue ultérieurement.

Boskalis ; Une saga digne de Dallas et des Feux de l'amour

Siddick Chady, ancien président de la Mauritius Ports Authority, et Prakash Maunthrooa , ancien directeur du même organisme, étaient poursuivis pour corruption et entente délictueuse dans le cadre de l’allocation d’un contrat à la firme néerlandaise Boskalis International pour des travaux de dragage dans le port. Nous sommes alors en 2006. Il s’agissait d’un contrat de Rs 439 millions.

Boskalis aurait, selon l’acte d’accusation, accordé des pots-de-vin de Rs 3 millions à Siddick Chady, grâce à la complicité de Prakash Maunthrooa. Les deux prévenus avaient plaidé non coupable en cour.

Le procès Boskalis a été marqué par plusieurs rebondissements, notamment les problèmes de connexion entre Maurice et les Pays-Bas lorsque deux témoins clés dans cette affaire, les Néerlandais Jan Cornelis Haak et Antonious Theodorous de Goede, devaient intervenir par visioconférence. À un moment, la cour de Rotterdam avait même indiqué qu’elle allait cesser toute collaboration avec la justice mauricienne.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 13 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.