Menu



Société

Showkutally Soodhun à Dubaï comme ambassadeur "itinérant"


Rédigé par E.Moris le Mardi 30 Mars 2021



Showkutally Soodhun à Dubaï comme ambassadeur "itinérant"
Les absents ont toujours torts. Même absent, Showkutally Soodhun a enflammé l'hémycle. Patrick Assirvaden, Arvin Boolell, Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan ont été expulsés de l’Assemblée nationale ce lundi 30 mars par le Speaker Sooroojdev Phokeer, à la suite d'une question concernant l'encombrant ambassadeur "itinérant".

Rappelons que fin de la semaine dernière, Showkutally Soodhun, l'ancien ministre du Logement et des terres qui avait démissionné à la suite d'un scandale sous le mandat de l'Alliance Lepep, avait fait l'objet d'une question parlementaire du député travailliste, Patrick Assirvaden. En effet, le mystère et les raisons du départ Showkutally Soodhun en Arabie Saoudite font l'objet de nombreuses spéculations et des rumeurs les plus folles. Alan Ganoo, le ministre des Affaires étrangères avait eu l'outrecuidance d'allumer la braise avec un début de réponse du bout des lèvres, suscitant l'ire du principal concerné. Mal lui en a prit, 

Selon le Speaker, la question posée par Patrick Assirvaden mettait Maurice dans un embarras diplomatique. « Le député Patrick Assirvaden a demandé si Showkutally Soodhun était persona non grata aux… Émirats arabes unis. Cette question est infondée et mal placée », a précisé le Speaker. 

Sooroojdev Phokeer a ajouté qu’il allait user de ses prérogatives pour que cette question soit supprimée du Hansard et de la vidéo des travaux parlementaires. 

Si on le cherche, Showkutally Soodhun est actuellement à Dubaï et non pas en Arabie Saoudite, la précision est importante, si effectivement l'ancien président du MSM serait "persona non grata".

Il discute selon les organes de presse de propagande gouvernementale avec la police dubaïote pour une collaboration avec Maurice sur les questions de drogue et de lutte contre le terrorisme. 
 

Mardi 30 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.