Menu

Société

Shibchurn dénonce une « campagne raciste » de Laurette


Rédigé par E. Moris le Mardi 7 Juin 2022

Les chatwas semblent s’être donné rendez-vous ! Interviewé par un site d’info, Vishal Shibchurn a commencé par dire qu’il n’avait pas grand-chose à dire… avant de parler 8 minutes.



En clair, il a répliqué à la vidéo diffusée par Bruneau Laurette dans laquelle un homme accuse Senna Budlorun et Vishal Shibchurn de faire partie des meurtriers de Soopramanien Kistnen. Senna Budlorun avait fait un live pour commenter cette affaire. Vishal Shibchurn, pour sa part, a attendu d’être contacté par un journaliste.

Deux mois à peine après des messages d'incitation à la haine raciale, des sabres font librement surface sur la place publique

Il s’est évidemment attaqué à Bruneau Laurette. « Il mène une campagne communale et raciste. Il sait que j’ai beaucoup de followers. Il ne voit comme une menace directe », a-t-il déclaré. Vishal Shibchurn a soutenu qu’il a bien rigolé en visionnant la vidéo en question. « Il me voit comme un rempart. Il veut déstabiliser le gouvernement que je soutiens. Il veut une bagarre raciale », a déclaré Shibchurn.

Affaire Kistnen : un individu dévoile les noms des meurtriers

La Police Academy aidée par les "gros bras" et "gros ventre" pour assurer la sécurité de Yogida Sawmynaden

Affaire Kistnen : Rama Valayden « les policiers sont en train de passer pour des bouffons »

Sac à dos de Kistnen : quelqu'un ment...et c'est un policier

Roshi Badhain : « les affaires Kistnen et Angus Road vont amener la fin politique de Pravind Jugnauth et de l’empire Lakwizinn ». 

Mardi 7 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.