Menu



Régions Océan Indien

Seychelles : une nouvelle vague malgré la vaccination, l'efficacité des vaccins est-il en cause ?


Rédigé par E. Moris le Dimanche 9 Mai 2021

« Dans le pays le plus vacciné au monde, avec une couverture vaccinale de 70% de la population, 35% des personnes contaminées dans la nouvelle vague sont des sujets vaccinés ! »



Voila un cas d'école qui risque de faire des vagues à Maurice. Les Seychelles ont été les heureuses bénéficiaires de dons indiens et émiratis avec des doses de Sinopharm, le vaccin chinois, et de Covishield, la version indienne d’AstraZeneca. Malgré 61 % de sa population doublement vaccinée, les Seychelles connaissent une nouvelle vague épidémique. Comment l’expliquer ?

L’archipel est l’un des pays les plus vaccinées au monde, dépassant même Israël (59 %), et étant à des années-lumière des Etats-Unis (32 %), du Royaume-Uni (24 %), ou de la France (10 %). Malgré ce pourcentage très avantageux, l’archipel fait face à une explosion des cas depuis mi-avril. La semaine dernière, 115 nouveaux cas étaient détectés chaque jour en moyenne, contre 15 nouveaux cas quotidiens il y a un mois. 

Les autorités ont indiqué que plus de 1 000 personnes sont actuellement positives au Covid-19 et que 30 % d’entre elles étaient totalement vaccinées.

Face à cette flambée épidémique, les îles ont pris des mesures drastiques : les écoles ont fermé ce mardi pour une durée de trois semaines, restaurants et bars doivent arrêter leur service plus tôt, le télétravail reste la norme et le couvre-feu est maintenu à partir de 23 heures.

Un tiers des personnes positives sont doublements vaccinées. Comment l’expliquer ?

Tout simplement parce que le vaccin a pour but non pas d’empêcher d’attraper le coronavirus, mais bien de stopper les formes graves et les décès. Depuis le tout début de l’épidémie, l’archipel compte 28 morts pour 98.000 habitants, le dernier décès remontant au 2 avril.

Les vaccins utilisés sont-ils en cause ?

Les Seychelles ont utilisé le vaccin chinois Sinopharm et le Covishield, version d’AstraZeneca fabriquée en Inde. Le vaccin Sinopharm a une efficacité contestée. Selon ses concepteurs, le vaccin serait efficace à 79 % contre les formes graves du coronavirus (contre 95 % pour Pfizer/BioNtech). Selon d’autres études, l’efficacité ne serait que de 50 %. Le Washington Post évoquait en avril les doutes des autorités sanitaires chinoises elles-mêmes sur l’efficacité de ce vaccin.

Pour AstraZeneca, le problème pourrait venir du variant sud-africain. En effet, les Seychelles se trouvent sur la côte est de l’Afrique, non loin de l’Afrique du Sud où le variant du même nom est né. Or l’efficacité du vaccin AstraZeneca pour ce variant est remise en cause. En France, la Haute autorité de Santé avait même suspendu l’utilisation du sérum de la firme anglo-suédoise en Moselle, où ce mutant circulait fortement, car l’efficacité d’AstraZeneca n’était pas suffisante.

Rappelons que le gouvernement seychellois avait misé sur une stratégie offensive de vaccination pour pouvoir accueillir de nouveau les touristes étrangers et ainsi relancer son économie. Les frontières avaient été rouvertes le 25 mars. A ce jour, malgré la vague épidémique, les voyageurs sont exemptés de quarantaine.

Dimanche 9 Mai 2021


1.Posté par Gramoune le 09/05/2021 17:10
Et à ce jour, si on lit la presse de langue anglaise ou allemande, aucun(e)
Mauricien(ne) n' a été vacciné. Ces chiffres sont-ils toujours valables, le
09 MAI 2021 ?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.