Menu


Régions Océan Indien

[Seychelles] Marché touristique : réouverture des frontières aériennes internationales dès le 1er août


Rédigé par E. Moris le Mercredi 22 Juillet 2020

Plusieurs pays dans le monde commencent à reprendre le cours normal après une suspension de certaines activités en raison de la pandémie de coronavirus.



C'est ainsi que les Seychelles, qui vit essentiellement du tourisme, se préparent à rouvrir son marché touristique. Les revenus ont drastiquement chuté, selon Seychelles News Agency, les hôteliers attendent le retour des touristes.

Dans le cadre de cette reprise progressive du marché touristique, les Seychelles ont commencé d’abord par accueillir des vols privés, avec de petits groupes dans des lieux spécifiques de l’archipel. 

La réouverture des Seychelles aux vols commerciaux de passagers se fera le 1er août.

Le ministre seychellois des Finances, Maurice Loustau-Lalanne a annoncé la réouverture dès le 1er août, avec trois compagnies aériennes internationales qui vont reprendre leurs vols vers les Seychelles à partir de cette date. "Etihad Airways effectuera deux vols par semaine - les lundis et vendredis. Ethiopian Airlines effectuera également deux vols par semaine, ainsi que la compagnie aérienne suisse Edelweiss qui reprendra également ses vols pour l’archipel à partir du mois de septembre."

La compagnie aérienne seychelloise, Air Seychelles, desservira Dubaï deux fois par semaine à partir du 1er août.

La France figure parmi les principaux marchés touristiques des Seychelles et le gouvernement a déjà donné son accord à ses citoyens qui veulent s’y rendre. Dans le cadre de cette réouverture des Seychelles aux vols commerciaux de passagers, tous les exploitants d’établissements touristiques doivent respecter une série de directives strictes établies par la Public Health Authority. Près de 400 visiteurs des Emirats arabes unis sont attendus dans cinq grands hôtels du sud-ouest de Mahé la semaine prochaine pour un séjour de six semaines.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.