Menu



Politique

Selon Padayachy, la Mauritius Investment Corporation a évité un chaos économique et social


Rédigé par E. Moris le Mardi 20 Juillet 2021



« Sans la Mauritius Investment Corporation, notre économie et notre population auraient plongé dans le chaos économique et social », a déclaré le ministre des Finances lors de la Private Notice Question ce matin. 

Renganaden Padayachy a toutefois refusé de donner des détails sur les sociétés qui ont obtenu une aide financière de cette société créée par la Banque de Maurice. Il a soutenu qu’il ne peut que révéler ce qui est déjà publié sur le site de la compagnie. C’est-à-dire que des facilités de Rs 30 milliards ont été accordées à des entreprises. Ce qui a permis de sauver 30 000 emplois directs et 90 000 emplois indirects. 

Renganaden Padayachy a expliqué que la MIC opère comme une compagnie privée. Il a ajouté que les règlements de l’Assemblée nationale lui interdit de révéler des détails sur les bénéficiaires. 

Il a précisé que la MIC a un conseil d’administration totalement autonome. Il a ajouté que, selon la loi, sans un ordre de la cour, il ne peut révéler des détails sur les compagnies ayant reçu l’aide de la MIC. Le ministre des Finances a aussi précisé que la compagnie va révéler les détails à travers le rapport annuel de la Banque de Maurice ou sur son site. 

Xavier-Luc Duval a, lui, insisté sur la transparence. Il a expliqué que, d’après leurs propos, le Gouverneur de la Banque de Maurice lui-même et Lord Meghnad Desai, qui présidait la MIC, voulait que tout soit transparent. « Ce n’est pas l’argent du ministre ou du gouverneur. C’est l’argent de la population », a déclaré le leader de l’opposition. Il a même lu un extrait de l’interview de Lord Desai. Et d’ironiser : « Il parlait de transparence. Est-ce pour cela qu’il a été limogé ? »

À un certain moment, Xavier-Luc Duval a évoqué le nom d’une compagnie engagée dans la pêche, dont une demande d’aide de Rs 250 millions a été rejetée par le board de la MIC. Le Speaker a refusé cette question. D’où les incidents qui ont débouché sur l’expulsion et la suspension d’Arvin Boolell.

Mardi 20 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.