Menu



Politique

Selon Duval, Pravind Jugnauth « fin lav la main » avec les Rodriguais bloqués à Maurice


Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Juillet 2021



En conférence de presse, Xavier-Luc Duval est revenu sur la situation des Rodriguais bloqués à Maurice depuis 4 mois.

Il a réaffirmé son incompréhension que le gouvernement a pu ramener des milliers de Mauriciens bloqués à travers le monde mais éprouve toutes les difficultés du monde pour permettre à quelques centaines de Rodriguais de rentrer sur leur île natale.

Pour Xavier-Luc Duval, les réponses du Premier ministre ce matin lors de la Private Notice Question ont rendu « furieux » les Rodriguais. « La manière ‘foutan’ choisie par le Premier ministre de répondre aux questions ont donné l’impression qu’il est insensible à la douleur et à la détresse de ces personnes. Il n’a montré aucune empathie et aucune sympathie », a déclaré Xavier-Luc Duval.

Pour lui, Pravind Jugnauth « fin lav la main » avec les Rodriguais alors qu’ils sont Mauriciens au  même titre que ceux nés à Maurice. « En plus, il a couvert toutes les bêtises, notamment celles de Serge Clair », a déploré Xavier-Luc Duval. Ce dernier a réclamé le rapatriement du reste des Rodriguais encore bloqués à Maurice. Il demande aussi qu’ils obtiennent une allocation. Le leader de l’Opposition a déploré le fait que le gouvernement n’était pas au courant que 13% seulement de la population à Rodrigues a obtenu la première dose du vaccin.

Rappelons que lors de la PNQ, le Premier ministre a indiqué que l'Assemblée régionale de Rodrigues a reçu 718 demandes de rapatriement de la part de Rodriguais bloqués à Maurice. Pravind Jugnauth a ajouté qu’une liste a été dressée par l’Assemblée régionale et que le rapatriement s’effectue au cas par cas, avec priorité aux employés de l’Assemblée régionale et leurs proches. Puis, suivent les patients, ceux qui les accompagnent et les athlètes.

Jeudi 1 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.