Politique

Secoué par le scandale 'SerenityGate', Pravind Jugnauth continue les dérapages et perd ses moyens

Jeudi 17 Octobre 2019

C'est un Premier ministre sortant qui semble déjà en fin de course. Pravind Jugnauth depuis les révélations de l'enquête Top FM a oublié sa posture en tant que futur candidat dans les élections générales.


Au lieu de participer à des débats politiques, parler de son bilan (bien qu'il a écarté 20 de ses ministres pour briguer cette nouvelle investiture) ou encore proposer son programme, on assiste à un homme qui n'a plus qu'un objectif "sauver" une nouvelle fois sa famille d'un énième scandale de conflits d'intérêts.

Menaces, tentatives d'intimidations, plainte déposée en Cour suprême contre le président-directeur général de TOP FM et de TOP TV, Krish Kaunhye à la suite de la mise en ligne, vendredi dernier, d’une «enquête vidéo» de TOP TV intitulée : «Dans les entrailles du pouvoir, épisode 1 on n’est jamais mieux servi que par soi-même» pour Rs 500 millions de dommages.

Au sujet de Krish Kaunhye : «Mo pou ale tir so manze devan la kour».

Selon les dires du leader MSM, dans des allégations graves, ce ne serait ni plus ni moins qu'une histoire de «représailles» quand il a refusé d'accorder à ce dernier certaines faveurs.

Top TV, ne s'est pas laissé démonter et a remis une couche hier. Dans un épisode 2, l'enquête revient sur une décision du gouvernement Jugnauth : un amendement apporté à l’«Investment Property Act». 

Comme à son habitude, l'obsession de Pravind Juganuth lui a fait perdre les moyens, c'est ainsi que dans un aveu confondant, il a  affirmé que Navin Ramgoolam était déjà...Premier ministre !

« oune deza truv enn premie minis à trois semaines eleksyon li pena mem circonscription…li pe tranble…li pé mouille dan so calecon».

Toujours à Caroline, le Premier ministre sortant qui dit vouloir protéger sa famille, femme et enfants d'un autre scandale, s'en est prit ouvertement à la vie privée de l’ancien Premier ministre.

En effet, selon une pseudo confidence pré-fabriquée de la fille de Nandenee Soornack, cette dernière s'est invitée dans la campagne électorale alors que sa mère a fermement refusé l'offre financière pour accabler Navin Ramgoolam !

C'est ainsi qu'entre promesse de la pension vieillesse, bonus de performance aux policiers, pompiers et garde-chiourmes, création de 10 000 emplois dans la fonction publique et un nouveau marché au coût de Rs 119 millions à Bel-Air, Pravind Jugnauth continue à vouloir distribuer ses cadeaux sous forme de promesses électorales faisant-fi du bon sens et de la décence de se concentrer sur les véritables préoccupations des Mauriciens !




 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 17 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.