Menu



Santé

Seconde vague à Maurice : Il y a eu une faille affirment les scientifiques


Rédigé par E. Moris le Samedi 19 Juin 2021



Depuis la publication du tableau du Centre for Disease Control en Afrique, tout le monde s’écharpe sur la présence du variant indien à Maurice. Mais les études ont montré une chose très importante. C’est qu’une petite faille a débouché sur la seconde vague à Maurice.

Le variant B.1.1.318, que le Dr Kailesh Jagutpal disait prendre au sérieux au Parlement en mai, a réussi à passer entre les mailles du filet et à s’introduire dans la population. C’est du moins ce qu’affirme la doctoresse Liji Thomas dans un article publié sur le site de la revue NEWS Medical Lifescience.

Elle explique que le séquençage de 120 échantillons prélevés durant la deuxième vague ne fait pas débat. Tous ont un lien avec ce variant. Et le cas mauricien intéresse au plus haut point les scientifiques du monde entier car dans aucun autre pays, ce variant n’est responsable d’une telle propagation. 

La Dr Thomas soutient que Maurice a pu empêcher l'introduction dans la communauté des variants anglais et sud-africain grâce à son système de quarantaine obligatoire. Cependant, un passager, venu à Maurice à la mi-février, a été à l’origine d’une épidémie locale importante. On ne sait comment cette souche est entrée dans la communauté. On pourrait ne jamais le découvrir. Mais aucun autre pays n'a évoqué cette variante comme étant responsable d’une telle propagation de cette ampleur.

Samedi 19 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.