Economie

Scandales : Le spectre d'une implosion plane sur la State Bank of Mauritius

Samedi 25 Août 2018

Si la démission le jeudi 16 août dans la soirée du Chief Executive Officer (CEO) de la State Bank of Mauritius (SBM), Raj Dussoye avait ébranlé actionnaires et dirigeants, nous ne sommes pas loin de l'implosion face aux nouveaux scandales à venir.

Le conseil d’administration de la banque s’était réuni pour prendre les décisions qui s’imposaient suite aux conclusions d'une enquête interne à la SBM Tower, sur un prêt d’environ Rs 4 milliards au groupe kenyan Pabari. Le rapport recommandait des sanctions envers ceux ayant "fauté" lors de cette transaction. 

Au lieu de faire face à une suspension comme le recommande l'enquête, le CEO Raj Dussoye a opté pour la démission. Il occupait le poste de CEO de la SBM Bank (Mauritius) Ltd depuis le 12 août 2016. Il y avait succédé à Jairaj Sonoo à la SBM, ce dernier avait quitté la banque avec un statut de retraité qui avait fait l'objet de polémique alors qu'un avis de suspension a été émis à son encontre. 

Raj Dussoye avait également occupé le poste de Chief Executive Officer au sein de  Bank One et avait travaillé auparavant comme "Divisional Leader" de la SBM. 

Raj Dussoye a passé cinq ans à Bank One avant d’être contraint de prendre la porte en octobre 2013. Motif : il aurait pris de "mauvaises décisions stratégiques"

Selon Capital Mauritius, environ 3,5 millions de dollars sont stockés dans des comptes bancaires détenus par des sociétés étrangères impliquées dans l'activité de Blood Diamonds.

En juillet 2018, le conseil d'administration de la State Bank of Mauritius (SBM) avait ordonné la fermeture express de ces comptes tout en informant les clients que la banque ne traiterait plus avec les entreprises liées au commerce de diamants.

Zinfos Moris est en mesure de vous révéler que Dag Lars Cramér, directeur d’ Octea Diamond Management Ltd et de ConatusOne Ltd, a ouvert un compte à la SBM Bank en juin 2017 avec une balance de près de 65 000 000 de dollars à ce jour.

ConatusOne Ltd détient près de 15.000.000 d’actions au sein de quatre Sight Holdings Limited.

Des actions dans diverses sociétés offshore hébergées à Maurice où on retrouve également comme directeur un ex-ministre.

Dag Cramér aurait eu droit au tapis rouge grâce à sa proximité avec une haute personnalité de l'état. C'est grâce à cette haute personnalité que les démarches pour l’obtention de son permis de résidence à la veille des législatives de 2005 ont été activées à Maurice.

Les organisations non gouvernementales (ONG), comme Global Witness, surveillent les mouvements de ces diamants et les produits de leurs ventes.

En 2015, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a reçu ce qui a été appelé la plus grande fuite bancaire de l'histoire, impliquant plus de 30.000 comptes et 60.000 fichiers de la banque britannique HSBC.

Des comptes clients, y compris des négociants de Blood Diamond, dans lesquels étaient cachés des millions de dollars pour échapper aux autorités fiscales.

Un haut cadre au sein de la State Bank of Mauritius (SBM)
 suscite des interrogations dans le milieu de la finance et est sous étroite surveillance. Son nom a déjà été cité dans la presse. Kaushik Pabari, patron de Pabari Investment, était client de ce haut cadre dans d'autres banques avant qu'il ne soit embauché à la SBM. Il a participé aux dossiers des Kenyans ( 3.8 milliards) et la firme de Dubai ( $ 25.000.000)




 

Rédigé par E. Moris le Samedi 25 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.