Menu


Société

Scandale pharmaceutique à Maurice : Des millions de roupies à des firmes inconnues du secteur médical


Rédigé par E. Moris le Mercredi 8 Juillet 2020



La pandémie Covid-19 a fait bien des heureux à Maurice. Surtout les proches du pouvoir qui ont bénéficié d’alléchants contrats pour la fourniture d’équipements de protection.

Certains se sont frotté les mains avec l’argent du peuple. Tout cela, sur le chapitre de la procédure d’urgence. Le pire, c’est que ce sont les documents déposés par le ministre de la Santé qui vont aider à nous faire voir plus clair. Les élus de l’opposition font la fête sur les réseaux sociaux. 

Certains se demandent comment Bo Digital Company Limited, par exemple, a pu décrocher cinq contrats au coût de Rs 308 585 400 pour fournir des caméras thermales, deux millions de masques, des combinaisons microporeuses, des lunettes de protections jetables et d’autres équipements de protection. 

Bo Digital Company Limited, dont les patrons sont l’ancien footballeur Deepak Bonomally et un certain Ashvind Kumar Poonyth, sont spécialisés dans la décoration des abribus. Officiellement, elle serait aussi une agence de pub et fait de l’import-export. 

Comment expliquer qu’une quincaillerie (Kammal Trading Company Limited) de New Grove a pu fournir des hand sanitizers, des masques et des combinaisons au coût d’environ Rs 13 millions. Chitradev et Karuna Ramnauth, les patrons, gèrent la quincaillerie et sont spécialisés dans le packaging de produits chimiques. 

Bissoon Mungroo s’est lui aussi frotté les mains. Sa compagnie, Gitanjali Company Limited, a décroché deux contrats valant Rs 10 millions pour la fourniture de masques. Bissoon Mungroo opère des hôtels de charme et des restaurants. Il fait aussi dans le transport. Comme quoi !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.