Menu

Société

Scandale pharmaceutique : Naeck se dédouane et enfonce Dalida ainsi que Jagutpal


Rédigé par E. Moris le Vendredi 7 Janvier 2022



L’interrogatoire du Principal Pharmacist Brijendrasingh Naeck, suspendu de ses fonctions et inculpé provisoirement, s’est poursuivi hier à l’Icac.

Il a, selon les déclarations faites par son avocat, Me Rajesh Unnuth, fait de grandes révélations. En premier lieu, il a déclaré que la décision d’acheter des comprimés de Molnupiravir auprès de CPN Distributors à travers la procédure d’urgence a été prise dès le 26 décembre lors d’une réunion au ministère de la Santé.

Il a aussi révélé que la Senior Chief Executive, Dalida Allagapen, était au courant de tout et qu’elle tenait Kailesh Jagutpal au courant de l’évolution de l’affaire. Rappelons que le ministre de la Santé a déclaré qu’il n’était au courant de rien et qu’un ministre ne se mêlait pas d’achat. Est-ce que le grand déballage de Brijendrasingh Naeck pourrait compromettre Kailesh Jagutpal ? En tout cas, il a enfoncé Dalida jusqu’au cou. Affaire à suivre !

Vendredi 7 Janvier 2022


1.Posté par Chatwa le 07/01/2022 16:47
Si les révélations de ce monsieur, principal pharmacist sont confirmées, alors il vient de donner un bon coup de pied dans la fourmilière en nous donnant raison dans tout ce qu'on a toujours dit: Pinok19 et Bibitepal nous mentent et nous prennent pour des cons ou des demeurés. La population doit maintenant être convaincue qu'on est "dirigé" par des menteurs, des baiseurs de paquet, de voleurs de nos centaines de millions de roupies alors que nous comptons nos morts et celles et ceux encore dans l'extrême souffrance, des assassins de notre frère Kistnen, de cette ordure qui avait déclaré Madame Kistnen comme sa constituency clerk pour empocher son salaire et se la couler douce à nos frais étant en congé politique!!!
Mais que ces vermines, après KK vinne zotte même, sachent que tout a une fin. 2022 sera leur gare et les portes de nos prisons seront grandes ouvertes pour les accueillir. Qu'il en soit ainsi si Dieu le veut!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.