Menu


Politique

Scandale pharmaceutique : Jugutpal risque l’overdose de médicaments


Rédigé par E. Moris le Mardi 16 Juin 2020

Alors que son collègue Ivan Collendavelloo risque l’électrocution en raison de l’affaire de la Centrale St Louis, Kailesh Jugutpal, de son côté, patauge dans un scandale pharmaceutique.



Après la Private Notice Question de hier, où il a été coincé par le leader de l’opposition, le ministre de la Santé a fait une déclaration au Parlement ce matin. 

Il a justifié l’achat de médicaments, début mai, sous la procédure d’urgence. Il a expliqué que le 5 mai 2020, le directeur des services pharmaceutiques a, en écrit, évoqué une possible pénurie de plusieurs médicaments et recommandé le recours à la procédure d’urgence.

Nous sommes alors le 5 mai. Et Kailesh Jugutpal soutient qu’il n’y avait pas de visibilité concernant la période de confinement. De ce fait, l’option du recours d’urgence a été choisie. D’autant qu’il y avait un vol spécial en provenance de l’Inde le 8 mai. 

Des fournisseurs locaux potentiels de ces médicaments ont été contactés mais un seul a dit qu’il pouvait voir avec ses fournisseurs indiens. Le ministre n’a pas donné le nom de la compagnie, mais il s’agit de Hyperpharm Ltd, qui a réussi à fournir 21 items sur la liste. 

La Private Notice Question a aussi donné lieu à des révélations.

Ainsi, il ressort que sous l’Emergency Procurement durant le confinement, un médicament, le halopéridol, a été acheté 2 208 % fois son prix. Et il faut rappeler, avait indiqué Arvin Boolell, que le Principal Pharmacist avait écrit qu’il « ne peut recommander l’achat des médicaments d’une entreprise qui ne possède pas de Certificate of Analysis, pas de World Health Organisation Good Manufacturing Practice Status sur le produit et pas de certificats sur les normes ». 

Mais, avait souligné Shakeel Mohamed lors de son intervention, cette même compagnie a décroché le contrat sous la procédure d’urgence. 

Mais, et c’est cela qu’il faut souligner, à un moment le ministre de la Santé a déclaré qu’aucun « médicament n’a été acheté de Hyperpharm Ltd ». A-t-il menti ? A-t-il été mal informé ? Pourtant, selon les documents déposés par Kailesh Jugutpal lui-même à l’Assemblée nationale, il y a eu achat de médicaments pour une somme de Rs 67 millions auprès de la compagnie d’Ashvin Bundhun.

.Crédit vidéo : Eshan Juman



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.